Parrainage citoyen : des sanctions pénales prévues en cas de fraude (directeur libertés publiques)
APS
SENEGAL-POLITIQUE-PRESIDENTIELLE

Parrainage citoyen : des sanctions pénales prévues en cas de fraude (directeur libertés publiques)

Fatick, 27 juil (APS) - Le directeur des libertés publiques au ministère de l’Intérieur, Mouhamadou Moustapha Thioune, prévient que dans le cadre de la mise en œuvre de la loi sur le parrainage citoyen à la présidentielle, "des sanctions pénales sont prévues contre tout électeur’’ qui serait pris pour fraude.

"Tout électeur a droit à parrainer un seul candidat ou une seule liste. En cas de parrainages multiples, l’électeur encourt des sanctions pénales qui peuvent aller de l’emprisonnement à une amende", a-t-il prévenu.
 
M. Thioune s’exprimait à Fatick, lors d’un CRD de partage sur les nouvelles dispositions du Code électoral dont le parrainage, en présence du gouverneur de région Souleymane Ciss, d’élus locaux, de représentants de partis politiques et de la société civile.
 
"Tout électeur doté de sa carte d’électeur peut parrainer un candidat et n’a droit qu’à parrainer un seul candidat, au-delà, il y a des sanctions pénales", a-t-il insisté, avant d’appeler les électeurs "à éviter des parrainages multiples", qui sont selon lui inutiles.
 
M. Thioune signale par ailleurs qu’au titre des nouvelles dispositions du code électoral, "il est interdit aux mandataires de partis politiques ou collecteurs de collecter des parrainages dans les cantonnements et casernes de services militaires, de même que dans les structures de santé.’’
 
’’Il est interdit de collecter dans les casernes et les cantonnements de services militaires et les structures de santé. On n’a pas le droit d’y organiser des opérations de collecte de parrains’’, a-t-il fait savoir.
 
"Maintenant, en dehors des cantonnements militaires et ces structures, les collecteurs de partis politiques peuvent chercher des parrains" partout ailleurs, sachant que les militaires et paramilitaires sont aussi du corps électoral, a-t-il poursuivi.
 
Selon le directeur des libertés publiques au ministère de l’Intérieur, la collecte va se faire avec ’’des fiches réglementaires’’ délivrées par le département en charge des élections.
 
"Ces fiches réglementaires vont contenir des éléments’’ d’identification (numéro de la carte d’électeur, circonscription électorale, signature, filiations et certificat de nationalité du parrain (citoyen) et du collecteur", a expliqué M. Thioune.
 
"C’est seulement avec ces fiches réglementaires que les candidats doivent démarrer les opérations de parrainage", a précisé le directeur des libertés publiques.
 
 


AB/BK