Ousmane Sonko appelle à la consolidation de la démocratie sénégalaise
APS
SENEGAL-PRESIDENTIELLE-REACTION

Ousmane Sonko appelle à la consolidation de la démocratie sénégalaise

Dakar, 1er mars (APS) – Le candidat malheureux à l’élection présidentielle, Ousmane Sonko se projette sur les prochaines échéances électorales et invite l’opposition et toutes les forces démocratiques à "exiger et obtenir les réformes indispensables pour consolider la démocratie, dans l’intérêt exclusif du Sénégal". 
 
"Il convient donc, dans l’urgence absolue, que l’opposition et toutes les forces démocratiques de notre pays s’attèlent à exiger et obtenir les réformes indispensables pour consolider la démocratie, dans l’intérêt exclusif du Sénégal", a-t-il déclaré lors d’un point de presse.
 
Pour le candidat de la coalition "Sonko président", qui a recuilli 15, 67% des suffrages pour sa première participation, l’élection présidentielle a été marquée par "plusieurs entraves dans le dispositif électoral et de nombreuses tentatives de détourner les citoyens de ce moment décisif dans la vie d’une nation, visant à porter préjudice à la libre expression du peuple".
 
"Ce scrutin a été piégé, en amont par un processus électoral conduit de façon cavalière, et au cours des opérations électorales (création illégale de bureaux de vote y compris le jour du scrutin, dépassement du nombre d’électeurs par bureau, gonflement artificiel de la population électorale (...)", a-t-il dit dans sa déclaration dont copie a été transmise à l’APS. 
 
Saluant "la forte mobilisation de l’opposition et des électeurs", le candidat souligne que "force est de constater que des milliers de Sénégalais se sont vus privés de leur droit de voter". 
 
"(…) C’est donc tout naturellement que tous les candidats de l’opposition ont rejeté" les résultats qui donnent Macky Sall vainqueur avec 58, 27 % des voix, selon Sonko, ajoutant : "Le triomphe restera sans gloire pour le vainqueur. La démocratie en a pris un coup, il faut le regretter et se tenir prêt".
 
Il a salué la mobilisation des jeunes, celle de la diaspora et "la détermination" des citoyens sénégalais à "surmonter les épreuves du quotidien pour subvenir aux besoins de sa famille". 
 
"Que ce soit la femme qui marche sous le soleil des kilomètres pour puiser de l’eau pour le repas de midi ou pour arroser son champ, l’élève qui parcourt des kilomètres, le ventre vide, pour arriver épuisé en cours, les braves ouvriers qui, malgré la pénibilité de leurs métiers refusent d’abandonner…, partout.....nous avons vu la souffrance mais nous avons aussi vu l’espérance", a-t-il dit.
 
Ousmane Sonko qui a salué la dignité et le courage des Sénégalais a dit sa fierté "d’appartenir à ce peuple-là". 
 
Le candidat malheureux a souligné que son c’est son "envie de voir ce peuple sortir de la précarité qui explique tous (ses) combats, tous (ses) sacrifices (…)".
 
Il a rappelé avoir proposé au peuple sénégalais "un projet de société fondé sur les exigences de démocratie, de paix et de développement durable, dans la transparence et le respect de l’éthique républicaine". 
 
"L’avenir, c’est maintenant", a lancé Ousmane Sonko, qui invite ses militants et sympathisants à "le préparer dès maintenant en faisant preuve d’une grande capacité d’organisation et d’ouverture" pour que l’espoir suscité par la ligne politique du candidat soit "entretenu, consolidé et transformé en force décisive pour les prochaines échéances électorales".

OID/ASB