Omar Pène désigné ambassadeur de bonne volonté auprès des étudiants
APS
SENEGAL-UNIVERSITE

Omar Pène désigné ambassadeur de bonne volonté auprès des étudiants

 
Dakar, 29 mai (APS) – Le chef de l’Etat a désigné le chanteur Omar Pène comme ‘’ambassadeur de bonne volonté auprès de la communauté estudiantine’’, a annoncé la présidence de la République dans un communiqué.
 
L’artiste musicien qui a assisté à l’audience que Macky Sall a accordée lundi à la Coordination des étudiants du Sénégal, ‘’a demandé aux étudiants de reprendre le chemin des amphi’’, selon le texte transmis à l’APS.

Omar Pène est connu pour sa proximité avec les étudiants à qui il a dédié une chanson dans les années 90.
 
En 2014, il avait déclaré que les égards dus à Cheikh Anta Diop doivent amener les pouvoirs publics à faire leur possible pour que des étudiants ne soient pas tués à l’Université de Dakar, baptisée du nom du célèbre égyptologue.
 
Il réagissait suite à la mort de Bassirou Faye, étudiant à la Faculté des Sciences et Techniques, qui a succombé à ses blessures, après avoir reçu une balle, lors d’une manifestation d’étudiants réclamant le paiement de leurs bourses, au campus social de l’UCAD.
 
Avant la rencontre de lundi, le chef de l’Etat avait reçu successivement les étudiants de l’UGB et ceux de Dakar.
 
‘’L’augmentation des bourses et allocations et la baisse des tickets de restauration’’ sont ‘’les mesures fortes prises par le chef de l’Etat à l’issue d’une rencontre avec les étudiants des universités du Sénégal’’, salue la même source.
 
La hausse annoncée des bourses des étudiants et la baisse des tickets de restauration sont parmi les principaux sujets à la Une des quotidiens qui notent que les bourses passent désormais à 20 mille, 40 mille et 65 mille francs Cfa contre, respectivement, 18 mille (demi-bourse), 36 mille (entière) et 60 mille (3e cycle). 
 
Les tickets de restaurant passent de 75 à 50 francs Cfa, pour le petit-déjeuner, et de 150 à 100 francs Cfa, pour le déjeuner et le dîner. 
 
Le chef de l’État a octroyé une ambulance à chacune des cinq universités du pays (Dakar, Saint-Louis, Bambey, Thiès et Ziguinchor), rapportent les médias.
 
Sur la mort de l’étudiant Mouhamadou Fallou Sène, le président Sall ‘’nous a demandé de donner le temps à la Justice pour faire son travail’’, a rapporté un délégué des étudiants interrogé par la RFM.
 
Les étudiants demandaient aussi le limogeage des ministres Mary Tew Niane (Enseignement supérieur), Amadou Bâ (Economie), mais ‘’le Président nous a dit qu’il a reçu notre message et qu’il nous a entendus, mais qu’il y va de ses prérogatives de démettre ou de nommer qui il veut’’, selon le délégué.
 
La Coordination des étudiants du Sénégal a annoncé la reprise des cours.
 
Les universités publiques sénégalaises étaient en ébullition depuis le 15 mai, date de la mort de l’étudiant de l’Université Gaston Berger de Saint-Louis, Mouhamadou Fallou Sène.

Le jeune homme de 26 ans, marié et père d’un enfant, a été tué lors d’une manifestation organisée par les étudiants de l’UGB, deuxième université publique sénégalaise, dont les pensionnaires réclamaient le paiement de leurs bourses et de meilleures conditions de travail.
 
Toutefois, une division est apparue au sein du mouvement étudiant. 
L’audience de lundi a été boycottée par les étudiants de Saint-Louis et ceux de la Fac de médecine de l’UCAD. Ces derniers contestent la légitimité du groupe reçu par Macky Sall, selon la presse.

OID/ASG