Grève des conducteurs : le ministère des Transports réaffirme sa disponbilité à
APS
SENEGAL-TRANSPORT

Grève des conducteurs : le ministère des Transports réaffirme sa disponbilité à "poursuivre les négociations"

Dakar, 24 août (APS) - Le ministère des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement a réitéré sa ‘’disponibilité à poursuivre les négociations’’ avec le Collectif des transporteurs et conducteurs du Sénégal qui menace d’observer une grève les 29, 30 et 31 août, dans la foulée de celle lancée les 17 et 18 août derniers.
 
Dans un communiqué de presse reçu à l’APS, il dit vouloir le faire ‘’dans le cadre des commissions mises en place les 30 juin et 1er juillet 2016 sous la présidence du ministre Mansour Elimane Kane, dans le respect strict des lois et règlements en vigueur au Sénégal’’.
 
Lundi, lors d’une assemblée générale d’évaluation de sa grève de 48 heures, organisée les 17 et 18 août derniers, le Collectif des transporteurs et conducteurs du Sénégal a encore menacé d’aller en grève les 29, 30 et 31 août 2016. Ce syndicat est porteur d’une plateforme revendicative de 27 points, dont la plus importante a trait aux tracasseries douanières.
 
‘’Des véhicules ont été immobilisés à travers tout le territoire national par la douane sénégalaise pour des prétendues raisons d’âge non conforme, alors que ces véhicules, qui ont fait tout le circuit administratif exigé par les lois et les règles du pays, ont été mis en circulation depuis de nombreuses années’’, selon El Hadji Abdou Karim Seck, rapporteur général de la coordination des professionnels des transports routiers.
 
Le ministère en charge des Transports rappelle que ‘’Mansour Elimane Kane avait reçu pendant le mois béni de ramadan la presque totalité des syndicats du secteur des transports terrestres pour échanger sur les problèmes qui les intéressent’’. 
 
‘’Toutes les autres rencontres, présidées par le Secrétaire général du ministère, sur son instruction, se sont tenues avec la volonté d’avancer dans la recherche de solutions et mettre en pratique celles qui ont fait l’objet de consensus’’, poursuit le texte.
 
Le ministère en charge des Transports ‘’déplore les menaces de grève intempestives qui, en réalité, n’ont aucun impact sur sa détermination à combattre la fraude, à faire respecter les lois et règlements et à moderniser le secteur’’.
 
Pour l’intérêt du secteur, il ‘’appelle les syndicats des transporteurs à rejoindre les commissions techniques déjà mises en place’’. Il estime que ‘’la résolution des problèmes du secteur nécessite la mobilisation de toutes les énergies des acteurs mobilisées dans le cadre permanent de concertation mis sur pied, dans un climat social serein et constructif’’. 
 
‘’L’Etat est disposé à dialoguer avec tous les acteurs mus par l’intérêt général, la satisfaction des besoins de transports des citoyens sénégalais et la modernisation du secteur’’.

ASG