Mutinerie de Rebeuss et mises en garde du PM sur les contrats pétroliers à la Une
APS
SENEGAL-PRESSE-REVUE

Mutinerie de Rebeuss et mises en garde du PM sur les contrats pétroliers à la Une

Dakar, 21 sept (APS) – La mutinerie à la prison de Rebeuss et les mises en garde du Premier ministre, Mahammed Boun Abdallah Dionne, sur les contrats pétroliers sont les principaux sujets traités par les quotidiens reçus mercredi à l’APS.




"Rebeuss à feu et à sang", titre le quotidien L’As qui souligne que la prison dakaroise "a été hier le théâtre de violentes échauffourées entre gardes pénitentiaires et détenus qui dénoncent les longues détentions, dont ils font l’objet".


"La mutinerie a fait un mort et une vingtaine de blessés du côté des prisonniers et une quinzaine de blessés chez les gardes pénitentiaires. Le régisseur adjoint de la prison, assommé, était dans le coma", indique le journal.


Selon le directeur de l’administration pénitentiaire, colonel Daouda Diop, "(mardi) à 11 heures, profitant des visites et de la promenade, un groupe de détenus d’à peu près 600 à 700 détenus a foncé vers la porte principale pour pouvoir s’évader, utilisant des pierres et beaucoup d’objets, blessant des agents. Les agents qui étaient en service ont utilisé les moyens qui étaient à leur disposition conformément à la loi".


La situation a pu être maîtrisée vers 14 heures. Si aucun détenu n’a pu s’échapper, le bilan fait état d’un prisonnier tué et de 14 agents de l’administration pénitentiaire et 27 détenus blessés. 


Chaque quotidien y va de son titre : "Le sang a coulé à Rebeuss" (Le Populaire), "Y en a marre de Rebeuss" (Le Quotidien), "Un mort, des coups de feu et des blessés" (Le Témoin), "Rebeuss au poing mort" (L’Observateur), "L’Etat ouvre le feu sur des détenus" (Walfadjri).


Les journaux reviennent également sur la déclaration du Premier ministre sur les contrats pétroliers. Selon Mahammed Boun Abdallah Dionne, "il n’y a jamais eu de chèque de Kosmos vers Timis ; désormais, ceux qui diffuseront de fausses nouvelles s’exposeront à la rigueur de la loi (pénale). Le président Macky Sall et son gouvernement s’attacheront à une gestion rigoureuse et transparente de toutes nos ressources".



Mais pour l’opposition, qui interpelle le chef de l’Etat, "le Premier ministre a tout fait sauf répondre" aux questions qui se posent. 


La déclaration de Mahammed Dionne fait aussi la une du Soleil. "Les mises en garde du Premier ministre contre la diffusion de fausses nouvelles", titre le journal. "Dionne s’explique et menace, l’opposition minimise", renchérit Sud Quotidien, alors que le quotidien Enquête parle de "dialogue de sourds" entre le pouvoir et l’opposition".


Libération se fait lui l’écho de la réplique de Dionne à Abdoul Mbaye qui avait interpellé le chef de l’Etat sur la publication des contrats pétroliers. D’après le journal, le Premier ministre déclare que "nul n’a le monopole de l’éthique".

OID/ASG