Microsol, une solution pour résoudre le paradoxe énergétique
APS
AFRIQUE-ENERGIE

Microsol, une solution pour résoudre le paradoxe énergétique

Dakar, 9 sept (APS) - La Commission de l’UEMOA a décidé d’expérimenter avec Schneider Electric, spécialiste mondial de la gestion de l’énergie, une solution dédiée notamment aux installations d’irrigation, de pisciculture, de transformation et de conservation des récoltes agricoles, a appris APS.

Schneider Electric a développé une centrale ‘’multi-énergies’’ sous le nom de Microsol, qui est une solution innovante permettant de capter l’énergie par une centrale thermique ou photovoltaïque et de la restituer pour produire simultanément de l’électricité, et de la chaleur.

La solution peut ainsi alimenter principalement les micro-industries en zone rurale, particulièrement des sites de production, de transformation et de conservation de produits alimentaires, explique un communiqué parvenu à l’APS.

Pour sa mise en œuvre, ‘’ un contrat vient d’être signé entre SABER, maître d’ouvrage délégué de l’UEMOA et Schneider Electric pour la fourniture et la mise en service de Microsol dans les huit états membres de l’UEMOA’’, signale le texte.

Les trois partenaires veulent ainsi progressivement aider près de 100.000 personnes à accéder à l’énergie électrique nécessaire pour l’irrigation, l’éclairage, la pisciculture, la transformation agricole et la fourniture d’eau potable, et cela sans émettre de CO2.

‘’Nous voulons que chacun sur notre planète puisse accéder à une énergie sûre, fiable, efficace et durable et nous nous engageons à développer les innovations qui y contribueront’’, a déclaré Gilles Vermot Desroches, directeur du développement durable de Schneider Electric.

Il s’est également réjoui de la signature de cette convention. Il estime que Microsol répond aux besoins vitaux des populations défavorisées, tout en contribuant à développer localement des écosystèmes vertueux, générateurs de valeur et de bien-être pour les populations.

‘’A nos yeux, Microsol préfigure les solutions innovantes qui peuvent être mises en œuvre dès demain, en Afrique comme ailleurs dans le monde’’, a ajouté Gilles Vermot Desroches.

Le président directeur général de la SABER, Thierno Bocar Tall, a indiqué pour sa part que la mise en service du Microsol contribuera à assurer la sécurité alimentaire, l’amélioration des conditions de vie des populations, et de ce fait, au développement à la base dans l’espace UEMOA.

SDI/ASG