Médina Yéro-Foulah amorce son désenclavement grâce au PUDC
APS
SENEGAL-COLLECTIVITES-INFRASTRUCTURES

Médina Yéro-Foulah amorce son désenclavement grâce au PUDC

Médina Yéro-Foulah (Kolda), 24 avr (APS) - Des pistes déjà réalisées ou en cours d’achèvement dans le cadre du Programme d’urgence de développement communautaire (PUDC) constituent "un début de réponse" au problème d’enclavement du département de Médina Yéro-Foulah (MYF), dans la région de Kolda, caractérisé par l’absence d’infrastructures de base et surtout routières.

 

Les travaux de la piste Bodion-Fafacourou d’un linéaire de 28,8 kilomètres et d’une largeur de 6 mètres sont déjà achevés. D’un coût de plus de 649 millions de francs CFA, l’ouvrage traverse 59 villages ou hameaux, soit une population impactée estimée à 9 195 habitants.
 
Habitant de Bodion, Ibrahima Baldé se réjouit de la réalisation de cette piste qui va faciliter les déplacements. "Cette piste facilite le déplacement. Nous allons pouvoir disposer plus facilement de nos intrants agricoles et transporter nos récoltes dans les marchés comme Diaobé. C’est une très bonne piste", confie-t-il.
 
Rencontré également à Bodion à bord de sa moto, Dioncounda Thiam assure qu’il dépense désormais moins en carburant. "Pour aller à Vélingara, je dépensais 5000 francs CFA en carburant, aujourd’hui, je paie 4000 francs CFA", déclare-t-il.
 
A 28 km de là, le village de Fafacourou dispose d’un poste de santé, d’école primaire, d’un collège, et d’une radio communautaire. Ici également, on applaudit des deux mains cette réalisation du PUDC.
 
"On avait des problèmes pour évacuer des malades à Dabo, Vélingara ou Kolda. On mettait des heures sur la route", rappelle Thierno Ndiaye qui ajoute : "Maintenant, on peut faire le trajet entre 1h et 1h et 15 mn. Il y a un changement. Et si on donne plus encore, on est preneur".
 
"Il n’ y a pas une route bitumée dans tout le département de Médina Yéro-Foulah. Avant cette piste, se déplacer relevait d’un véritable parcours du combattant. Ici à Fafacourou, nous avons déjà compté 10 morts faute d’évacuation", confie le vieux Ibrahima Souaré.
 
"Nous applaudissons des deux mains la réalisation de cette piste. C’est presque un paradis pour nous tant le problème de mobilité se posait avec acuité dans cette zone", ajoute-t-il.
 
Le département de Médina Yéro-Foulah, riche de son agriculture, de son élevage et de ses ressources forestières attend aussi avec impatience la fin des travaux de la piste Saré Guiro-Médina Yéro-Foulah d’un linéaire de 43 km.
 
Exécutée à hauteur de 33%, cette piste va traverser 72 villages soit une population impactée de 14 700 habitants. L’ouvrage de 6 mètres disposera de 4 dalots et de 4 radiers. La fin des travaux est prévue d’ici fin juin.
 
Devant le préfet du département de Médina Yéro-Foulah, le directeur national du PUDC, Cheikh Diop a invité l’entreprise responsable en charge des travaux de respecter les délais de livraison de cet axe majeur dans la collectivité.
 
Il a assuré que les régions de Kolda, Sédhiou et Ziguinchor seront bien servies dans le cadre de la deuxième phase du PUDC.
 
OID/PON