Le Garde des Sceaux souligne les avancées du Sénégal contre l’apatridie
APS
SENEGAL-MONDE-JUSTICE

Le Garde des Sceaux souligne les avancées du Sénégal contre l’apatridie

Dakar, 7 oct (APS) – Le ministre de la Justice, Me Malick Sall, a souligné lundi à Genève, les avancées importantes auxquelles le gouvernement sénégalais est parvenu dans la lutte contre le phénomène de l’apatridie.

‘’Vous me permettrez de faire montre d’une certaine fierté, en affirmant que mon pays a accompli, dans ce domaine, des avancées importantes’’, a-t-il déclaré en s’adressant aux participants de la 70e session du Programme du Haut-commissariat des Nations-Unies pour les réfugiés.

Dans le discours dont copie est parvenue à l’APS, le Garde des Sceaux a ainsi réitéré l’engagement du Sénégal à poursuivre ses actions visant à mettre fin aux exclusions, à la stigmatisation et à la détresse induites par l’apatridie.

‘’Le Sénégal a joué et continue à encore jouer un rôle actif dans les initiatives prises au niveau sous régional dans la lutte contre l’apatridie’’, a-t-il indiqué, en citant entre autres la participation du pays à la Conférence régionale ministérielle sur l’apatridie dans les pays membres de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) tenue en 2015 à Abidjan, en Côte d’Ivoire.

Il s’agissant, a-t-il fait savoir, d’une rencontre entrant dans un contexte de campagne mondiale décennale visant à mettre fin à l’apatridie, ayant abouti à la Déclaration des ministres des Etats membres de la CEDEAO sur l’éradication du phénomène.

Me Sall a également cité la participation sénégalaise à la réunion régionale ministérielle pour la validation et l’adoption du Plan d’actions régional sur l’éradication de l’apatridie en Afrique de l’ouest tenue à Banjul, Gambie.

‘’ Ces engagements du Sénégal au niveau régional ont été soutenus par des initiatives sur le plan national pour lutter contre l’apatridie, parmi lesquelles l’organisation d’un atelier de formation sur la protection internationale et l’apatride, la validation technique d’un plan d’actions, la désignation d’un point focale apatridie pour le Sénégal’’, a-t-il encore listé.

Le ministre de la Justice a rappelé les engagements pris pour lutter plus ‘’efficacement’’ et de façon plus ‘’décisive’’ contre l’apatridie au Sénégal.

Il a rappelé la ‘’ mise en place d’un cadre normatif, institutionnel et opérationnel, de détermination du statut d’apatride’’, l’adoption ‘’ officiellement un plan d’actions national de lutte contre l’apatridie ‘’, la poursuite du ‘’ processus d’acquisition de la nationalité sénégalaise aux réfugiés vivant sur le territoire sénégalais’’.

‘’Ces engagements sont en cohérence avec la politique du Sénégal fondée sur le respect de l’homme et de ses droits et marquée par une absence de discrimination, notamment en matière d’acquisition de la nationalité, fondée sur la race, l’ethnie ou la religion’’, a ajouté Maître Malick Sall.

BHC/AKS