Mbour : 30 000 cartes d’électeur en souffrance dans les commissions administratives (préfet)
APS
SENEGAL-LEGISLATIVES

Mbour : 30 000 cartes d’électeur en souffrance dans les commissions administratives (préfet)


Mbour, 6 juil (APS) – Environ 30 000 cartes d’identité biométriques nouvellement confectionnées sont en souffrance dans les commissions administratives de Mbour (ouest), a révélé jeudi le préfet dudit département, Saër Ndao.

Environ 30 000 cartes d’identité biométriques nouvellement confectionnées sont en souffrance dans les commissions administratives de Mbour (ouest), a révélé jeudi le préfet dudit département, Saër Ndao.

 ‘’Actuellement, ça se passe bien. D’ici demain, on va ouvrir toutes les commissions mobiles’’, a rassuré le chef de l’exécutif départemental.

Il déplore cependant l’impatience dont font souvent montre les gens. La réalité selon lui, c’est qu’’’on ne peut pas recevoir les cartes le même jour tout le temps, au même moment". "Mais, de toutes les façons, avant les élections législatives, toutes les cartes seront disponibles’’, a-t-il rassuré.

D’après lui, les gens oublient que les commissions fonctionnent même les samedis. Toutefois, alors que le samedi est censé être le jour où il y a le plus d’affluence, paradoxalement, c’est celui où les commissions accueillent le moins de monde, remarque-t-il.


Il a assuré de la disponibilité de l’administration "pour remettre les cartes à tout le monde". 

"Même si la commission doit arrêter à 18 heures et qu’il y ait un groupe de cinq qui se présente, je dis aux membres de la commission de continuer. C’est pour vous dire que l’Administration a tout fait pour ouvrir ses portes aux gens dans de très bonnes conditions’’, a insisté le préfet. 

Il a rappelé que le département de Mbour compte 24 commissions dont six dans la capitale départementale.


‘’Du point de vue inscription et retrait des cartes d’identité biométriques, on était choyé. Avec l’ensemble des élus locaux, on s’était battu pour avoir le maximum de commissions afin de satisfaire l’intérêt des populations. On s’est battu aussi pour que les commissions d’inscription restent pour devenir des commissions de distribution’’, a déclaré Saër Ndao.


Il a demandé aux électeurs de venir retirer leurs cartes qui, au-delà même des élections qui se profilent à l’horizon, sont aussi des pièces d’identité nationale.


‘’On va bientôt démarrer une opération d’identification et pour ceux qui n’auront pas leurs cartes d’identité nationale, il arrivera un moment où cette campagne de vérification d’identité sera généralisée. Et ce sera aussi un moyen de forcer les gens à aller récupérer leurs cartes d’identité’’, a prévenu le préfet du département de Mbour.

ADE/ASG