Matam : un meurtrier condamné à 15 ans de travaux forcés
APS
SENEGAL-JUSTICE

Matam : un meurtrier condamné à 15 ans de travaux forcés

Matam, 25 avr (APS) - La chambre criminelle du tribunal de grande instance Matam (Nord) a condamné mercredi Amadou Yéro Diallo alias Sélé à 15 ans de travaux forcés pour meurtre, a appris l’APS.
 
Dans cette même affaire, Samba Diop alias Oullounguel a été condamné à 3 ans de prison ferme pour non dénonciation de crime. El hadji Mor Amar alias Bolo qui comparaissait libre a écopé de 3 ans de prison avec sursis.
 
Amadou Yéro Diallo alias Sélé était accusé d’avoir tué Ndiogou Wagne alias Malaw le 2 septembre 2014.
 
Ce jour-là, Amadou Diallo alias Sélé, accompagné de Samba Diop alias Oullounguel et de Ndiogou Wagne alias Malaw, ivres, étaient assis sur le mur de la gare routière de Ourossogui.
 
Amadou Yéro Diallo alias Sélé aurait asséné un coup mortel à sa victime après un échange de propos qu’il a jugé déplaisant.
 
Après avoir fait accroupir sa victime, il lui a asséné un coup de brique sur la tête entraînant un traumatisme crânien et son décès.
 
Dans son réquisitoire le procureur qui a déploré les "témoignages de mauvaises foi" avait requis une peine de 5 ans de prison ferme pour Amadou Yéro Diop alias Sélé, 3 ans ferme pour Samba Diop alias Oullounguel et El hadji Mor Amar alias Bolo.
 
L’avocat d’Amadou Yéro Diop alias Sélé a demandé l’acquittement de son client au bénéfice du doute ou une application bienveillante de la loi. 
 
L’avocat de Samba Diop alias Oullounguel a demandé l’acquittement pur et simple de son client.
 
L’épouse de la victime Athia Dioum avait demandé 2 millions de dommage et intérêts.

ADS/OID/ASB