Mankeur Ndiaye salue l’apport des ONG dans le développement socio-économique
APS
SENEGAL-COOPERATION

Mankeur Ndiaye salue l’apport des ONG dans le développement socio-économique

Dakar, 2 jan (APS) - Le ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’étranger, Mankeur Ndiaye a reconnu, lundi à Dakar, l’apport des Organisations non gouvernementales (ONG) Africarice, Oxfam Amérique et Handicap international dans le développement socio-économique du Sénégal.
 

’’Depuis plusieurs décennies les ONG Africarice, Oxfam Amérique et Handicap international, à travers plusieurs projets, ne cessent d’apporter leur soutien à l’Etat du Sénégal dans ses efforts au développement économique et social’’, a-t-il dit. 
 
M. Ndiaye s’exprimait en marge de la signature d’un accord de siège entre le gouvernement du Sénégal et les ONG Africarice, Handicap international et Oxfam Amérique.
 
Présente au Sénégal depuis les années 90, Oxfam compte à son actif plusieurs réalisations, dont la récente élaboration d’une stratégie articulée autour de trois programmes thématiques qui s’insèrent "parfaitement" dans le Plan Sénégal émergent (PSE) a dit Mankeur Ndiaye. 
 
Le ministre a expliqué que ces programmes s’articulent autour du renforcement des moyens des communautés rurales, de la bonne gouvernance et de la participation citoyenne mais aussi de la sécurité dans une perspective de prévention et de gestion de crise humanitaire. 
 
S’agissant de Handicap international, M. Ndiaye a rappelé que l’impact de ses actions à grande échelle dans le secteur d’expertise tel l’éducation, la santé reproductive et du Vih/sida, est "bien ressenti". 
 
Le chef de la diplomatie sénégalaise a en outre estimé que l’ONG Africarice a "fortement contribué" à la "révolution verte" au Sénégal.

’’Par la collaboration exemplaire entre cette ONG et l’institut sénégalais de la recherche agricole (ISRA), l’institut de technologie alimentaire (ITA) et les universités et écoles sénégalaises, le Sénégal présente aujourd’hui les meilleures performances de productivité et de rendement moyen à l’hectare’’, a-t-il fait valoir. 
 
En plus de cette amélioration, a-t-il poursuivi, Africarice a surtout mis à disposition 24 variétés de riz qui répondent à la forte demande pour les écologies du sud et du centre du pays. 
 
Pour sa part, le directeur adjoint de Handicap International, Alexandre Berard qui a rappelé les projets de déminage de la Casamance cette année a soutenu que 2017 sera "une année riche en symboles" en ce sens que l’ONG va célébrer son 35-e anniversaire et commémorer la 20-e année de l’obtention du Prix Nobel de la Paix.

Selon M. Berard, la nouvelle année va également faciliter leur travail dans "la promotion d’une société plus inclusive, susceptible de permettre à chacun de trouver sa place à la vie sociale". 
 
’’Je voudrais juste vous rassurer qu’Africarice est prêt à mettre en place des dispositions pour accélérer les objectifs de l’autosuffisance de riz au Sénégal’’, a, quant à lui souligné le docteur Harold Roy-Macauley, directeur général de l’ONG, rassuré la signature de l’accord "permet de consolider les relations entre Africarice et le Sénégal". 
 

AMN/PON