Maison de justice de Fatick : La dépense quotidienne en bonne place dans les saisines
APS
SENEGAL-JUSTICE

Maison de justice de Fatick : La dépense quotidienne en bonne place dans les saisines

Fatick, 3 avr (APS) - Le refus ou l’irrégularité des hommes à s’acquitter de la dépense quotidienne au sein des ménages figure en bonne place dans les saisines des femmes enregistrées au niveau de la maison de Justice départementale de Fatick durant l’année 2018, a indiqué mardi sa coordinatrice, Fatma Barro. 

 
 
‘’Sur 296 justiciables femmes qui ont saisi au cours de l’année 2018 la maison de Justice de Fatick, le refus ou l’irrégularité des hommes à s’acquitter de la dépense quotidienne au sein des ménages est revenu en majorité’’, a indiqué Mme Barro dans un entretien accordé à l’APS. 
 
‘’Par rapport aux autres années, la saisine des femmes à la maison de Justice était un peu timide mais maintenant nous reconnaissons qu’elles viennent vers nous et de plus en plus’’, a-t-elle précisé, soulignant que ‘’quand elles viennent vers nous, elles posent souvent les problèmes de dépense quotidienne ou de conflits conjugaux’’. 
 
Selon Mme Barro, les femmes posent en général des problèmes de ménage, de conflits conjugaux, de violence économique et rarement des problèmes de violences conjugaux. 
 
Se réjouissant de cet engouement des femmes pour la maison de Justice, la coordonnatrice reconnait toutefois qu’il reste toujours un travail de sensibilisation à faire sur les missions de l’institution, surtout au niveau de la commune de Fatick.
 
‘’A la différence des femmes, a-t-elle poursuivi, durant l’année 2018, au total 594 justiciables hommes ont saisi nos services pour des affaires de litiges familiaux, de voisinage, de litiges fonciers’’. 
 
Au titre donc de l’année 2018, la coordinatrice a indiqué que 598 justiciables hommes et femmes ont saisi la maison de Justice départementale de Fatick.

Ainsi, 392 saisines ont été enregistrées en majorité dont 223 dossiers de médiation et 136 dossiers de règlement de créances entre particuliers ou avec des institutions financières. 
 
‘’Nous avons par ailleurs informé 90 justiciables sur leurs droits et devoirs et 79 ont bénéficié d’une assistance juridique, au courant de la même année’’, a-t-elle encore mentionné. 
 
Implantée dans la commune de Fatick depuis 2015, la maison de justice est le fruit d’une convention entre la mairie de Fatick, le ministère de la Justice et le Conseil départemental de Fatick.

Les maisons de justice ont pour mission de régler, parfois à l’amiable, des conflits traditionnels, familiaux et des litiges privés pour éviter à certains dossiers d’atterrir dans les tribunaux.
 

AB/MD