Magal 2017 : Touba reçoit un lot de matériel de nettoiement du ministère de la Gouvernance territoriale
APS
SENEGAL-COLLECTIVITES-ENVIRONNEMENT

Magal 2017 : Touba reçoit un lot de matériel de nettoiement du ministère de la Gouvernance territoriale

Touba, 22 oct (APS) - Le ministre de la Gouvernance territoriale, du Développement et de l’Aménagement du territoire, Yaya Abdoul Kane, a remis dimanche un lot de matériel de nettoiement à la commission assainissement du comité d’organisation du magal de Touba, a constaté l’APS.
 
Composé de matériel lourd (camions) et de petit matériel, il devrait permettre "à la commission de bien préparer la grande opération de nettoiement de la ville avant et après le magal’’, une rencontre religieuse annuelle prévue le 8 novembre prochain.
 
Le magal, qui draine chaque année des milliers de fidèles provenant des quatre coins du Sénégal et de partout à travers le monde, commémore le départ en exil de Cheikh Ahmadou Bamba, le fondateur du mouridisme, l’une des principales confréries musulmanes sénégalaises.
 
Selon Yaya Abdoul Kane, la cité religieuse de Touba fait partie des villes ciblées par le gouvernement pour la mise en place d’un "système intégré de gestion des déchets solides".
 
Ce programme dont le financement est estimé à 6 milliards 500 millions de francs CFA, vise à permettre à la ville de Touba de se doter de "points de collecte normalisés" et d’un centre d’enfouissement technique.
 
Il sera mis en œuvre avec l’appui de la Banque islamique de développement (BID), a précisé le ministre de la Gouvernance territoriale, du Développement et de l’Aménagement du territoire.
 
Ce projet, dont la phase-pilote est en cours de mise en œuvre à Touba, Tivaouane et Kaolack, sera ensuite étendu à l’ensemble du territoire sénégalais, promet Yaya Abdoul Kane.
 
Si l’on en croit Ibrahima Diagne, coordonnateur de l’Unité de coordination et de gestion (UCG) des déchets solides, ’’plus de 300 tonnes d’ordures sont produites chaque jour à Touba".
 
"C’est pour cela que nous avons établi un schéma à partir d’un renforcement de la pré-collecte au niveau des quartiers inaccessibles pour construire des points de regroupements normalisés destinés à accueillir tous les déchets provenant de la pré-collecte", a indiqué M. Diagne.
 
"Ces déchets sont acheminés au niveau du centre intégré de valorisation situé à Kadd Balodji, où la partie valorisable sera récupérée à l’effet de les orienter sur les filières de valorisation", a expliqué le coordonnateur de l’UCG, qui faisait partie de la délégation du ministre de la Gouvernance territoriale.
 
Le maire de Touba, Abdou Ahad Kâ, s’est lui réjoui de cet appui du ministère de la Gouvernance locale, avant de saluer "les efforts" faits par l’Etat pour créer les centres de collecte d’ordures à Guédé, Darou Tanzil, Boukhatoul Moubarak, Darou Minane et Darou Manane.
 
ID/BK