Macky Sall veut
APS
SENEGAL-NOUVELAN-MESSAGE-SOCIAL

Macky Sall veut "réparer les grandes injustices"

Dakar, 31 déc (APS) - Le président de la République, Macky Sall, a réitéré samedi sa volonté de "réparer les grandes injustices qui pénalisent des millions de sénégalaises et de sénégalais", une des finalités selon lui du Programme d’Urgence de développement communautaire (PUDC), consistant à mettre à disposition des populations des services sociaux de base. 

"J’ai à cœur de réparer les grandes injustices qui pénalisent des millions de Sénégalaises et de Sénégalais. C’est pourquoi, j’ai inscrit l’équité territoriale et le développement solidaire et inclusif au cœur des priorités du PSE ; parce que je veux un Sénégal de tous, et un Sénégal pour tous", a dit Macky Sall dans un message de nouvel an. 
 
Il ajoute : "Et c’est justement la finalité du Programme d’Urgence de Développement Communautaire (PUDC) que j’ai lancé en juillet 2014 avec quatre composantes : eau, électricité, pistes de désenclavement et équipements pour alléger la pénibilité des travaux des femmes".
 
Les réalisations du PUDC ont certes permis à 630 000 personnes d’avoir accès à l’eau potable, mais selon le chef de l’Etat, "des zones entières de notre pays, comme oubliées depuis des années du processus de développement, restent dépourvues du minimum de services publics". 
 
Evoquant ses visites à l’intérieur du pays, Macky Sall fait état de "villages entiers isolés du reste du pays, sans accès à l’eau et à l’électricité", déplorant "le quotidien pénible des femmes de tous âges, endurant toutes sortes de corvées insupportables". 
 
Le chef de l’Etat "trouve injuste qu’au 21e siècle, nos mères, nos épouses, nos sœurs et nos filles continuent d’exécuter des tâches d’un autre âge".
 
Il dit avoir pour cela inscrit "l’équité territoriale et le développement solidaire et inclusif au cœur des priorités du PSE, le Plan Sénégal émergent, en vue d’aller vers "un Sénégal de tous, et un Sénégal pour tous". 
 
Au sujet du PUDC, il souligne qu’après années de mise en œuvre, les résultats "sont plus que satisfaisants". 
 
"Des centaines de villages ont été sortis de l’obscurité et du désenclavement, et ont pu avoir accès à l’eau et aux équipements pour l’allégement des travaux des femmes ; à l’image de Bambadinka, de Tessékéré, de Loumbol Samba Abdoul, de Ya Moussa et de Goundiaye, entre autres localités ayant bénéficié du PUDC", a signalé le chef de l’Etat. 
 
Concernant le volet hydraulique du PUDC, Macky Sall a annoncé que le gouvernement a acquis un financement additionnel de 60 milliards de FCFA pour "démarrer, dès le 1er trimestre de 2017, des travaux de construction et de réhabilitation de 251 forages".
 
Selon lui, "un nouveau lot de 1000 moulins et 1000 décortiqueuses sera également disponible pour une distribution immédiate". 
 
Le chef de l’Etat se dit "très encouragé par les témoignages" lui parvenant "directement des populations bénéficiaires du PUDC".
 
Il a cité le maire de la commune de Djinani, selon lequel, après l’édification de la piste Djinani-Madina Wandifa, "le trajet qui durait de 3 à 4 heures entre ces deux localités distantes de 23 kilomètres seulement, se fait désormais en 25 minutes". 
 
Il y a aussi le témoignage du maire de la commune de Dindéfélo, qui,"suite à l’installation du forage de Ya Moussa, a eu raison de dire que le PUDC est un programme de justice sociale qui met les Sénégalais sur un pied d’égalité".
 
Saluant ces "résultats probants", Macky Sall a dit avoir demandé au gouvernement "d’initier sans tarder la 2e phase du PUDC pour 2017-2019".
 
OID/BK