Macky Sall rappelle son ambition pour la diaspora sénégalaise
APS
SENEGAL-DIASPORA-AMBITION

Macky Sall rappelle son ambition pour la diaspora sénégalaise

Dakar, 23 mars (APS) – Le chef de l’Etat, Macky Sall a réaffirmé son ambition pour la diaspora sénégalaise, soulignant qu’elle constitue "une grande préoccupation" depuis son accession à la tête du pays. 
 
 
"La diaspora est une grande préoccupation dans ma politique. Depuis que je suis à la tête du pays, nous avons développé un certain nombre de politiques, d’appuis pour l’insertion des Sénégalais de l’extérieur (...)", a-t-il dit.
 
Le président Sall s’entretenait avec la RFM (privée), en duplex à Kigali (Rwanda) où il a pris part mercredi au sommet de l’Union africaine (UA) sur la signature de l’accord-cadre de la Zone de libre-échange économique continentale (ZLECA).
 
Le président Sall a évoqué "beaucoup d’accords et conventions" signés avec des gouvernements étrangers pour, dit-il, que "la protection consulaire, (..) les conditions de séjour de nos concitoyens à l’étranger soient pris en compte". 
 
Macky Sall a ajouté que son gouvernement "continue à le faire", assurant que le "Sénégal sera toujours à côté de ses compatriotes quel que soit leur éloignement et le pays dans lequel ils trouvent".
 
Le chef de l’Etat a par ailleurs rappelé les "efforts réalisés dans différents domaines pour l’insertion des jeunes en leur donnant d’abord des qualifications et ensuite en développant des projets capables d’absorber le maximum de jeunes aussi bien en milieu urbain qu’en milieu rural".
 
La réponse à l’immigration des jeunes, a-t-il souligné, "c’est une offre alternative dans la formation, l’insertion et l’entreprenariat". Selon le président Sall, son gouvernement a initié ‘’dans tous ces domaines, un certain nombre de mesures et de politiques pour tous les jeunes qui souhaitent rester dans leur pays d’avoir des conditions minimales".
 
"Nous travaillons aussi avec certains partenaires comme l’Espagne qui d’ailleurs est l’un des pays européens le plus en avance sur la politique d’insertion en milieu rural avec les fermes +Natangué+,(…) qui permettent de retenir les jeunes", a-t-il fait savoir.
 
Macky Sall a promis que son gouvernement va continuer ce travail, même s’il reconnaît "qu’il y aura toujours de l’émigration". 
 
Il a ajouté :"ce qui est dangereux, c’est de laisser des bandes de trafiquants, vendre une illusion et la mort aussi à ces jeunes innocents qui finissent leurs vies dans le désert du Sahara ou au fond de la Méditerranée".
 
"En tout cas, nos gouvernements et l’Union africaine y travaillent. Nous avons des alternatives", a-t-il dit, citant les domaines agricoles industrielles, les parcs industrielles.
 
Concernant les décès à Madrid des Sénégalais, Mame Mbaye Ndiaye et Ousseynou Mbaye, a indiqué le ministère des Affaires étrangères, le chef de l’Etat a rappelé que son gouvernement a notifié à l’Espagne "la condamnation ferme du Sénégal face à ces traitements dégradants et inacceptables".
 
Il a indiqué que la réaction du gouvernement espagnol a été ‘’immédiate’’, en veillant d’abord à ce que "la lumière soit faite" sur les deux décès des Sénégalais à Madrid. "De façon générale, l’Espagne a regretté et nous attendons les conclusions de cette enquête" ouverte par les autorités espagnoles, a conclu le président Sall.
 
La délégation dépêchée en Espagne par le Sénégal a signifié aux autorités espagnoles "l’exigence d’une enquête impartiale" pour établir les causes et les circonstances des décès des Sénégalais Mame Mbaye Ndiaye et Ousseynou Mbaye, a indiqué le ministère des Affaires étrangères.
 
Cette délégation, a rencontré, avec le Consul général du Sénégal à Madrid, les autorités municipales de cette ville ainsi que le Commissaire général de la Police des Etrangers et des Frontières, souligne le ministère, dans un communiqué rendu public, mercredi.
 
Le communiqué reçu à l’APS indique que la délégation a, par ailleurs, rencontré les familles des défunts et la communauté sénégalaise à qui elle a présenté les condoléances du chef de l’Etat et celles du gouvernement. 
 
Elle "a procédé immédiatement au règlement des frais de rapatriement des dépouilles qui seront incessamment acheminées à Dakar".

ASB/PON