Macky Sall évoque une discrimination positive en faveur des femmes
APS
SENEGAL-AGRICULTURE-GENRE

Macky Sall évoque une discrimination positive en faveur des femmes

Diakhao Saloum (Kaffrine), 17 oct (APS) - Le gouvernement va intégrer ’’une dimension genre’’ dans sa politique de soutien à l’agriculture pour une discrimination positive en faveur des femmes de ce secteur, a indiqué, lundi, le chef de l’Etat, Macky Sall.
 
Macky Sall en a donné l’assurance, à Diakhao Saloum, dans la région de Kaffrine (centre), après avoir visité un champ exploité par une femme. 
 
Plutôt dans la journée, le président de la République s’était rendu dans des champs à Taïba Niassène, également exploitée par des femmes, et à Tanda Mboudaye, dans la région de Kaolack.
 
Après avoir visité ces différentes exploitations, "on voit que les femmes ont toute leur place dans l’agriculture et qu’elles sont bien intégrées (…)", a commenté Macky Sall, qui a entamé ce lundi une tournée économique à vocation agricole, dans les régions de Kaolack, Kaffrine et Tambacounda.
 
"J’ai trouvé des agricultrices qui connaissent bien leur matière, et cela est tout à fait exceptionnel", a relevé le chef de l’Etat, qui avait à ses côtés le ministre de l’Agriculture et de l’Equipement rural, Papa Abdoulaye Seck.
 
"Nous allons intégrer une dimension genre dans notre politique de soutien agricole. Je vais demander aux ministres de l’Agriculture et de l’Equipement rural, et de l’Elevage et des Productions animales d’introduire une discrimination positive dans la mise à disposition des intrants", a dit Macky Sall, citant le foncier, premier intrant, les semences, les engrais et autres équipements agricoles.
 
Le chef de l’Etat s’est par ailleurs dit confiant concernant "le déroulement de l’hivernage". A Koalack par exemple, a-t-il relevé, il y a eu plus de 150 000 hectares de surface de mil emblavées contre 132 000 l’année dernière, ce qui constitue "une bonne progression".
 
S’agissant du sorgho, il y a également "progression" avec 16000 hectares emblavés, a poursuivi le chef de l’Etat.
 
Si le maïs a connu "une légère baisse" par rapport à 2015, le président de la République a salué l’apparition du riz dans ce bassin arachidier devenu "un bassin agricole" caractérisé par une diversification des cultures.
 
L’arachide a également connu un bond avec "plus de 118 000 hectares" emblavés, a relevé le chef de l’Etat, avant d’ajouter : "Avec l’hivernage, nous avons espoir que les récoltes seront bonnes. Les cultures pourront donner de bons rendements".
 
Pour les céréales, il y a prés de 200 000 hectares qui ont été emblavées, selon Macky Sall faisant état d’une croissance des rendements grâce notamment à la politique de soutien mise en œuvre par le gouvernement, qui a déjà injecté "147 milliards de francs CFA" dans le secteur agricole l’année dernière.
 
Avec cette politique de soutien, "le Sénégal va tout droit vers l’atteinte de l’autosuffisance dans ces différentes spéculations", a conclu Macky Sall, non sans rappeler "la place importante" de l’agriculture dans le Plan Sénégal émergent (PSE) et son ambition de faire du paysan un agriculteur moderne.
 

AB/OID/BK