Macky Sall décore les acteurs de la lutte contre la maladie à virus Ebola
APS
SENEGAL-SANTE-DISTINCTION

Macky Sall décore les acteurs de la lutte contre la maladie à virus Ebola

Dakar, 25 mars (APS) – Le président de la République Macky Sall a décoré samedi après-midi les acteurs de la lutte contre la maladie à virus Ebola, a appris l’APS.


 
Ces acteurs ont reçu leurs décorations des mains du chef de l’Etat ‘’en reconnaissance de leurs efforts’’ dans la lutte contre la maladie à virus Ebola, indique un communiqué de la présidence de la République.
 
La même source salue ‘’des sentinelles qui ont réussi à protéger les populations de cette épidémie’’.
 
La cérémonie s’est déroulée au Palais en présence de l’ancienne ministre de la Santé Awa-Marie Coll-Seck et de son successeur Abdoulaye Diouf Sarr.
 
Le Sénégal a connu un seul cas d’Ebola lors de l’épidémie qui avait frappé l’Afrique de l’ouest en 2014.
 
Il s’agissait d’un étudiant guinéen arrivé à Dakar par la route en provenance de Guinée, où il avait été en contact direct avec un malade d’Ebola. Il avait regagné son pays après un traitement au Centre hospitalier universitaire de Fann à Dakar.
 
‘’La riposte du Sénégal est un bon exemple des mesures à prendre lorsque l’on est confronté à un cas importé d’Ebola. Le gouvernement, sous la direction du Président Macky Sall et du ministre de la Santé, le Docteur Awa Coll-Seck, a réagi rapidement pour stopper la propagation de la maladie’’, avait salué l’OMS dans son communiqué.
 
L’organisation rappelait que le plan de riposte du gouvernement ‘’prévoyait notamment d’identifier et de suivre 74 contacts proches du patient, le dépistage rapide de tous les cas suspects, une surveillance accrue aux nombreux points d’entrée du pays et des campagnes nationales de sensibilisation du public’’.
 
Selon le communiqué, ‘’l’OMS a traité (le cas du jeune guinéen) comme une urgence de santé publique et immédiatement dépêché une équipe d’épidémiologistes pour travailler aux côtés du personnel du ministère de la Santé, et d’autres partenaires, y compris Médecins sans Frontières et les Centers for Disease Control and Prevention des États-Unis d’Amérique (CDC)’’.
 
Durant cette épidémie qui avait frappé l’Afrique de l’ouest, le Sénégal avait décidé d’ouvrir un corridor humanitaire afin de permettre aux organisations humanitaires de ‘’porter assistance’’ aux pays de la sous-région touchés par l’épidémie d’Ebola.
 
OID/ADL