Louga : Le Festival de la renaissance du patrimoine culturel immatériel, à partir de vendredi
APS
SENEGAL-CULTURE

Louga : Le Festival de la renaissance du patrimoine culturel immatériel, à partir de vendredi

Louga, 26 oct (APS) - La 8ème édition du Festival international de la renaissance du patrimoine culturel immatériel de Louga (FIRPI) démarre à partir de vendredi, a annoncé son initiateur, Ngary Mbaye.
 
’’Le festival a été initié en 2012 et nous organisons cette année, la 8ème édition du FIRPI du vendredi au dimanche prochains à Louga. Le festival de cette année sera décentralisé dans les villages de Vélingara Tall et Vélingara Ndiaye’’, a-t-il dit lors d’une conférence de presse.
 
’’La région de Louga présente les caractéristiques d’un espace où la culture joue un rôle très important dans le vécu des populations. Or, cette expression culturelle riche et diversifiée connait depuis un certain temps, une léthargie’’, a relevé Ngary Mbaye.
 
C’est pourquoi, estime t-il qu’il est ’’nécessaire de valoriser certaines pratiques culturelles du patrimoine culturel matériel et immatériel pour le rendre plus attractives au regard des contingences du développement humain durable’’.
 
’’L’organisation d’un évènement culturel pour la renaissance de ce potentiel traditionnel peut redynamiser de grandes valeurs à dessein éducative tels que les contes, l’exposition des arts traditionnels, des danses, des chants traditionnels et des arts culinaires traditionnels entre autres’’, a-t-il dit.
 
Pour l’initiateur du festival, un tel événement peut ’’contribuer à l’éducation et à l’épanouissement des jeunes en les formant dans l’oralité et les contes, à la préservation et la valorisation du patrimoine, revaloriser les arts traditionnels et conserver l’ethnographie du Sénégal’’.
 
’’Le patrimoine culturel redynamisé devient plus perceptible dans les activités culturelles du Sénégal’’,a dit M. Mbaye par ailleurs, président de l’Association des conteurs pour la renaissance du patrimoine culturel immatériel de Louga (AGGRORPIL).
 
Il a rappelé que le festival ’’s’adresse aux enfants, aux jeunes, aux femmes, aux hommes de toutes les religions, de toutes les ethnies et de toutes les races (...)’’.

SK/OID