Les travaux d’une usine de dessalement d’eau de mer lancés début janvier (Macky Sall)
APS
SENEGAL-NOUVELAN-MESSAGE-HYDRAULIQUE

Les travaux d’une usine de dessalement d’eau de mer lancés début janvier (Macky Sall)

Dakar, 31 déc (APS) – Le président de la République, Macky Sall a annoncé lundi le démarrage début 2019 des travaux de construction d’une usine de dessalement d’eau de mer à hauteur des Mamelles, à Dakar.

"Sur le volet hydraulique, la construction du grand chantier Keur Momar Sarr 3 se poursuit. Les travaux du projet phare de dessalement de l’eau de mer situé aux Mamelles démarreront en début 2019", a-t-il déclaré dans son message du nouvel an.
 
Le Premier ministre, Mahammed Boun Abdallah Dionne avait lancé en début décembre le projet de dessalement de l’eau de mer des Mamelles de Ouakam, d’un montant de 137 milliards de francs CFA, financé par le Japon.
 
Cet ouvrage d’une capacité de production de 50.000 mètres cube/jour, extensibles à 100.000 m3/jour, devrait améliorer l’approvisionnement de la capitale sénégalaise en eau potable, selon, le ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement, Mansour Faye.
 
Le président Macky Sall avait lui lancé officiellement le 19 décembre 2017, les travaux de la nouvelle usine d’eau potable de Keur Momar Sarr 3, d’un coût global de 274 milliards de francs CFA.
 
D’une capacité journalière de 200 millions de litres, la nouvelle usine contribuera à l’alimentation en eau potable de Dakar, de sa banlieue et du nouveau pôle urbain de Diamniadio, du Lac rose et de la zone aéroportuaire de Diass.

Elle prendra également en charge l’axe Dakar-Thiès-Mbour qui représente 80% des besoins en eau potable de l’ensemble du périmètre urbain de l’hydraulique urbaine de Dakar. 
 
"Une fois mises en service en 2020, ces deux infrastructures produiront 300.000 m3 par jour, et résoudront les besoins en eau du triangle Dakar - Thiès – Mbour", a fait savoir le président Sall.
 
"En plus de 21.000 branchements sociaux, d’autres villes, notamment Kaolack, Fatick, Koungheul, Diourbel et Ziguinchor bénéficieront aussi de capacités additionnelles", a-t-il ajouté.
 
Le gouvernement a réalisé 683 forages multi-villages depuis 2012 en milieu rural, a par ailleurs indiqué le chef de l’Etat.

"Aujourd’hui, le taux d’accès à l’eau potable s’établit à 98% en milieu urbain et à 91% en milieu rural", selon lui. 
 
"Nous atteindrons l’accès universel avec l’achèvement des projets en cours et l’exécution de la 2e phase du PUDC en 2022", a-t-il assuré. 

ASB/AKS/BK