Les sphères ministérielles de Diamniadio et d’autres sujets à la Une
APS
SENEGAL-PRESSE-REVUE

Les sphères ministérielles de Diamniadio et d’autres sujets à la Une

 
Dakar, 3 mai (APS) – L’inauguration des trois sphères ministérielles au Pôle urbain en construction à Diamniadio, dans la banlieue de Dakar est un des sujets phares dans les quotidiens reçus mercredi à l’Agence de presse sénégalaise (APS). 
 
Le chef de l’Etat, Macky Sall, a inauguré mercredi après-midi, le premier lot de quatre immeubles des trois sphères ministérielles au Pôle urbain en construction à Diamniadio, dans la banlieue de Dakar. Le président de la République a, après avoir présidé de 10 à 17h, la réunion hebdomadaire du Conseil des ministres délocalisé à Diamniadio, procédé à la coupure symbolique du ruban.
 
Dans le cadre de la mise en œuvre du Plan Sénégal émergent (PSE), le gouvernement sénégalais a entrepris de construire, à partir de 2016, un projet portant sur la construction de trois sphères ministérielles à Diamniadio.
 
Parlant de la construction des sphères ministérielles, Le Soleil titre : "La concrétisation d’un partenariat audacieux". Le journal signale que 60% des travaux ont été réalisés par les entreprises nationales et relève en même temps que la charge locative sera allégée de 8 milliards de francs CFA par an. 
 
A l’occasion de cette cérémonie d’inauguration, Vox Populi souligne que Macky Sall "nargue ses détracteurs" en affirmant : "Notre action et notre bilan se conjuguent au présent, au vu et au toucher, comme ici à Diamniadio".
 
La Tribune se fait également écho des propos du chef de l’Etat à sa Une : "Mon bilan se conjugue au présent".
 
Avec l’inauguration des sphères ministérielles, "Diamniadio devient une réalité", selon le quotidien Enquête qui écrit : "après la vision et les projets, le nouveau pôle urbain voit la matérialisation d’une politique de déconcentration longtemps défendue par le chef de l’Etat sénégalais".
 
Libération salue l’inauguration des sphères ministérielles comme "l’acte 1 d’un renouveau du service public" tandis que pour L’As, "Diamniadio prend son +envol+". "Diamniadio attend ses hôtes", selon Le Quotidien qui souligne que "20 ministères vont bientôt emménager".
 
La Cloche revient sur la mort de deux Sénégalais à Bangui en République centrafricaine (RCA). Cheikh Guissé et Issagha Diallo ont été tués mardi vers 14h ; Ils ont étés attaqués par des manifestants, alors qu’ils sortaient de la mosquée du quartier de PK5 de Bangui.
 
"Lapidés à mort, les victimes ont été brûlés vifs. Les deux hommes ont connu l’horreur d’une fin de vie atroce loin de leurs proches. Ces deux personnes assassinées viennent s’allonger à la longue liste déjà rouge, du nombre de Sénégalais tués (…) de plus en plus à l’étranger", écrit La Cloche.
 
Le quotidien Enquête évoque les conséquences de la poursuite des importations de sucre au Sénégal et affiche à sa Une : "La CSS dans la tourmente".
 
"Alors que les larmes des syndicalistes ne se sont pas encore asséchées, pendant que le président de la République tentait de les consoler à l’occasion de la fête du travail, un nouveau bateau de 11 300 tonnes de sucre accostait au Port de Dakar, plongeant ainsi les travailleurs de la Compagnie sucrière sénégalaise dans une peur bleue", écrit le journal.
 
En politique, le député de l’opposition Moustapha Guirassy déclare dans le quotidien L’As que les Sénégalais "sont tellement fatigués qu’on aurait pu différer la tenue de ce Conseil des ministres à Diamniadio. Ce n’est pas du tout un symbole d’émergence. Cela n’a aucun impact sur la vie des citoyens, au contraire (…)".
 
En politique toujours, L’Observateur note que le Parti démocratique sénégalais (PDS, opposition) serait dans une "mauvaise passe" à quelques mois de la présidentielle. 
 
"Entre départ et rébellion, la formation politique de Me Abdoulaye Wade est devenue malade de ses responsables", souligne L’Obs qui résume cette situation ainsi : "Partie d’échecs au PDS".


OID/ASB