Les quotidiens reviennent sur la visite de Valls, le pétrole et Rebeuss
APS
SENEGAL-PRESSE-REVUE

Les quotidiens reviennent sur la visite de Valls, le pétrole et Rebeuss

Dakar, 23 sept (APS) – Les quotidiens reçus vendredi à l’APS abordent, entre autres sujets, la visite de Manuel Valls à Dakar, la polémique sur les contrats pétroliers et les suites de la mutinerie à la prison de Rebeuss.




Le Soleil annonce l’arrivée, hier à Dakar, du Premier ministre français Manuel Valls. Il sera reçu ce vendredi par le chef de l’Etat sénégalais, Macky Sall.


Au sujet de cette visite, Le Quotidien titre : "Le Manuel Valls". Le chef du gouvernement français est venu parler des questions de terrorisme, d’éducation, de la présence française en Afrique, de migration, entre autres, souligne la publication.


Sud Quotidien évoque encore la polémique sur les contrats pétroliers en titrant : "Un discours, mille tons". Selon le journal, des membres de la société civile "émettent plusieurs sons de cloche" dans la foulée de la déclaration du Premier ministre qui assurait, en substance, que l’exploitation des ressources pétrolières et gazières se fait dans une transparence totale.

Mohammad Boune Abdallah Dionne avait en plus mis en garde contre toute diffusion de fausses nouvelles dans ce dossier.


De son côté, Le Populaire souligne que "la polémique sur le pétrole enfle malgré les menaces du Premier ministre". "Le camp de la défiance s’élargit", note Le Pop, relevant que le journaliste-consultant, Adama Gaye, spécialiste des questions pétrolières, "s’ajoute au duo Abdoul Mbaye-Ousmane Sonko qui fait des dossiers du pétrole son cheval de bataille".


Et le journal de prêter à Gaye ces propos : "Je mesure la gravité du débat sur les hydrocarbures au Sénégal. Je n’ai peur de rien. Je suis devenu un combattant du changement".


Après la mutinerie de mardi, "Rebeuss suspendu à un rapport", note L’Observateur qui souligne que le procureur de la Répuiblique est à l’écoute du colonel Daouda Diop, directeur général de l’administration pénitentiaire.


Le Témoin informe qu’après la mutinerie, "le GIGN et le Cynogroupe fouillent Rebeuss". "Tous les quartiers et cellules visitées de fond en comble. Plusieurs téléphones et armes blanches saisis. Une enquête ouverte pour l’identification des mis en cause", écrit le journal.


Commentant "la vague d’indignation sélective sur les conditions des détenus", le journal lance : "Pensez à ces veuves et orphelins provoqués par ces criminels que vous défendez !".


OID/PON