Les quotidiens reviennent sur une tabaski en temps de Covid
APS
SENEGAL-PRESSE-REVUE

Les quotidiens reviennent sur une tabaski en temps de Covid

Dakar, 23 juil (APS) - La fête de tabaski célébrée mardi et mercredi dans un contexte de propagation à grande échelle du nouveau coronavirus et les messages et sermons prononcés à cette occasion sont au menu des quotidiens reçus vendredi à l’APS.
.
’’L’ombre de la Covid-19 a plané sur la fête’’ de tabaski, selon Le Soleil qui écrit : ‘’Le président Macky Sall appelle les Sénégalais à se faire vacciner et annonce l’arrivée d’un million de doses en août dans le cadre de l’initiative Covax’’. Le journal met également en exergue les recommandations des Khalifes généraux.
 
Le Quotidien se fait également écho du ‘’sermon’’ de Macky Sall.

’’En présentant ses vœux lors de l’Aid El kébir, le président de la République a encore insisté sur la nécessité de respecter les gestes barrières face à la recrudescence des cas de coronavirus. Il a aussi appelé à se mobiliser pour la campagne de vaccination, l’autre alternative pour vaincre le coronavirus’’, rapporte le journal.
 
Pour Sud Quotidien, les sermons et messages de la tabaski étaient ’’en mode Covid’’.

’’Macky Sall fait un appel du pied aux forces vives de la Nation. La pandémie, seul trait d’union des acteurs politiques, les jeunes de 18 ans, avec ou sans comorbidités, appelés à aller se faire vacciner’’, écrit le journal.
 
Libération note que le Sénégal s’approche des 10 000 cas actifs de Covid-19.
 
Au total, 523 contaminations au Covid-19 et 10 décès liés à la maladie ont été enregistrés au cours des dernières 24 heures, a rapporté, jeudi, le ministère de la Santé et de l’Action sociale.
 
Depuis le 2 mars 2020, le Sénégal a enregistré 54820 cas positifs dont 44354 guéris, 1256 décès et 9209 encore sous traitement dans les centres dédiés ou à domicile.
 
Il y a une ’’course contre la mort’’, signale L’Observateur qui fait état de 20 décès en 48heures.
 
Vox Populi relaie cette alerte du ministre de la Santé Abdoulaye Diouf Sarr qui estime que ’’si la tendance n’est pas inversée, nous risquons d’être débordés’’.

’’Si chaque jour, on doit avoisiner le millier de cas, les CTE, quoi que nombreux, seront submergés. Le personnel de santé sera très fatigué et la prise en charge sera difficile’’, a lancé Diouf Sarr.
 
Enquête revient sur le rapport du Comité de suivi de la mise en œuvre des opérations du Fonds de riposte et de solidarité contre les effets du Covid-19 (FORCE Covid-19).
 
’’Entre les mystères autour du nombre de lits qui apparaissent et disparaissent, les impacts de la pandémie sur les secteurs de l’économie, les motivations jugées elevées des personnels dans certaines structures, le rapport du comité de suivi a permis de lever bien des équivoques sur la gestion de la pandémie à coronavirus au Sénégal’’, écrit Enquête qui affiche à la Une ’’les chiffres de la riposte’’.
 
Parlant de ce rapport, Walfadjri, rappelle que ’’dans sa volonté de faire face à la Covid-19 qui a fait irruption au Sénégal depuis le 2 mars 2020, l’Etat a pris en urgence des mesures d’atténuation des effets en mettant en place un Programme de résilience économique et sociale (Pres) pour gérer la pandémie, doté d’un fonds de mille milliards de Cfa’’. 
 
’’Représentant environ 7 % du Pib, il vise à renforcer le système de santé et à soutenir les ménages, la diaspora sénégalaise ainsi que les entreprises et leurs salariés’’, ajoute la publication.
 
OID/AKS