Les guides religieux invités à prendre l’initiative du report des grands rassemblements
APS
SENEGAL-SANTE-RELIGION

Les guides religieux invités à prendre l’initiative du report des grands rassemblements


Dakar, 13 mars (APS) – Le Bureau de l’Assemblée nationale a invité vendredi les autorités religieuses du pays à poursuivre leurs efforts d’accompagnement de l’Etat dans la gestion de la crise sanitaire en cours en prenant l’initiative du report de tous les grands rassemblements religieux.


Dans un communiqué parvenu le même jour à l’APS, le bureau de l’institution parlementaire a salué les efforts des grands chefs religieux et coutumiers du pays tout en les encourageant à poursuivre l’accompagnement de l’Etat dans la gestion de crise sanitaire provoquée par le coronavirus.


‘’Dans cet esprit, ils pourraient, par exemple, prendre l’initiative du report de tous les grands rassemblements religieux annuels ou ponctuels’’, a conseillé le bureau de l’Assemblée nationale.


La suspension des grands rassemblements y compris religieux a été demandée par plusieurs spécialistes et organisations professionnelles après la confirmation du premier cas de contamination au coronavirus.


Jeudi, dans la soirée, le khalife général de la confrérie mouride, par la voix de son porte-parole, a ouvert la voie à cette éventualité, donnant le soin à l’Etat le soin d’en mesurer l’opportunité, alors que le Kazu Rajab (grand évènement religieux) se profile à Touba, devenu le principal foyer de la maladie avec 11 cas en observation.


Le Sénégal compte désormais 19 cas de contamination au coronavirus après la confirmation vendredi de l’infection supplémentaire de onze personnes au Covid-19.


Ces onze nouvelles infections s’ajoutent aux huit qui avaient été enregistrées jusque-là, sur la base d’un décompte fait par l’APS à partir des chiffres du ministère de la Santé et de l’Action sociale.


Ces nouveaux patients en observation à Touba, dans le centre du pays, figuraient sur la liste de 71 ‘’personnes à haut risque’’ dressée la veille par les autorités sanitaires.


AKS