Dakar, 6 déc. (APS) - Le Sénégal est confronté au retour de jeunes jihadistes partis en Libye, au même titre que ‘’beaucoup de pays’’ qui font également face à cette situation, a déclaré mardi (...)" />
Le Sénégal concerné par le retour de jihadistes au même titre que
APS
SENEGAL-SECURITE

Le Sénégal concerné par le retour de jihadistes au même titre que "beaucoup de pays" (Macky Sall)


Dakar, 6 déc. (APS) - Le Sénégal est confronté au retour de jeunes jihadistes  partis en Libye, au même titre que ‘’beaucoup de pays’’ qui font également face à cette situation, a déclaré mardi le président de la République Macky Sall, invitant les pays concernés ‘’à ne pas banaliser ces faits’’. 


 


‘’Pour le retour des jihadistes, beaucoup de pays sont confrontés à ce fléau. Le Sénégal est lui-même concerné par les jeunes venus de Libye. D’autres […] sont rentrés et ont été arrêtés au Niger avec des interactions avec Boko Haram. […]’’, a-t-il dit. 


 


Certains sont même ‘’emprisonnés’’, a renchéri le président Sall, à l’occasion du panel des chefs d’Etat au dernier jour de la 3-ème édition du Forum international de Dakar sur la paix et la sécurité en Afrique.


 


‘’Il appartient aussi à chaque pays de faire l’effort national de lutter contre le laxisme qui consiste à banaliser les faits en disant qu’après tout ce sont des nationaux. Ce sont certes des nationaux mais qui, une fois leur dessein accompli, nous [conduiront vers] des drames’’, a alerté Macky Sall. 


 


Face à cette situation, le chef de l’Etat a prôné ‘’des luttes sans merci’’, conseillant de ne pas ‘’faiblir’’ dans ce combat. 


 


‘’Nous avons engagé ce travail et nous allons le poursuivre sur tous les fronts’’, a-t-il souligné, ajoutant : il faut une ‘’ force africaine forte, des armées nationales et des services de défense forts’’.


 ’’Nous avons renforcé notre corpus juridique pour l’adapter à la menace terroriste pour qu’il y ait un arsenal global répressif, mais aussi dans la procédure contre le terrorisme, le code pénal a été modifié pour tenir compte de l’aspect spécifique de lutte contre le terrorisme’’, a signalé Macky Sall. 


 


Il s’agira selon lui de continuer à coopérer avec les services de sécurité aussi bien africains qu’européens et américains, a-t-il plaidé, magnifiant au passage la coopération sécuritaire internationale. 


 


‘’Les services travaillent ensemble, il nous faut accélérer le processus d’institutionnalisation de la carte d’identité biométrique sur l’ensemble du continent, afin que les passages aux frontières soient mieux maîtrisés et les échanges d’information entre services, plus performants’’, a encore exhorté Macky Sall.


 

MF/BHC/ASG