Le SAES dénonce le non-respect des engagements du MESRI
APS
SENEGAL-UNIVERSITE-HUMEUR

Le SAES dénonce le non-respect des engagements du MESRI

Dakar 29 avr (APS) – Le secrétaire général du Syndicat Autonome de l’Enseignement Supérieur (SAES) a dénoncé, jeudi, le non-respect des engagements du ministre de l’Enseignement Supérieur de la Recherche et de l’Innovation sur les questions du budget, des infrastructures et des textes de gouvernance.
 
’’Aujourd’hui, les universités ont absorbé tous les bacheliers de 2019 alors que les engagements auxquels le ministre avait volontairement souscrits n’ont jamais été respectés’’, a déclaré Malick Fall lors d’une conférence de presse.
 
Le SAES a constaté ’’beaucoup d’engagement non respectés notamment sur les budgets et les textes de gouvernance des universités, mais aussi sur les infrastructures’’, a-t-il souligné.
 
Selon lui, ’’aucune université n’a reçu le budget correspondant aux 200 postes d’enseignants-chercheurs ouverts par le gouvernement’’.
 
Parlant des infrastructures, il a expliqué que ’’le nombre de chapiteaux nécessaire pour héberger les bacheliers a été largement sous-évalué’’.
 
’’Par exemple à Thiès, selon lui, en lieu et place des 5 chapiteaux nécessaires le ministère en a construit deux qui n’ont été livrés qu’en septembre 2020 soit presque une année après’’.
 
Ce problème d’infrastructure ’’a occasionné un énorme retard sur le calendrier académique. C’est le même constat dans toutes les universités où les enseignements de l’année universitaire 2019-2020 sont encore en cours en avril 2021’’, a déploré le secrétaire général.
 
A l’en croire, aucune mesure d’accompagnement en infrastructures et en budget n’a été prévu pour l’absorption des bacheliers de 2020 qui sont actuellement 72 295 contre 56 030 en 2019.
 
Abordant les textes de gouvernance des universités, le Secrétaire général a déclaré que ’’depuis avril 2020 soit une année entière aucun texte n’a été pris’’.
 
Le SAES regrette ’l’immixtion du MESRI dans l’autonomie des universités’’ et déplore ’’des velléités d’accaparement du patrimoine foncier de l’UCAD’’.
 
NFY/OID/ASB