Le rapport 2018 de la CNUCED met en exergue l’impact positif de la migration sur le continent
APS
AFRIQUE-DEVELOPPEMENT

Le rapport 2018 de la CNUCED met en exergue l’impact positif de la migration sur le continent

Dakar, 25 mai (APS) – Le rapport sur le développement économique de l’Afrique de la Conférence des Nations Unies pour le Commerce et le Développement (CNUCED) 2018 met en exergue l’impact positif de la migration sur le continent.
 
"Les migrations africaines pourraient stimuler la croissance et transformer positivement la structure de l’économie du continent, selon le rapport 2018 de la CNUCED sur le développement économique en Afrique intitulé +les migrations au service de la transformation structurelle+", indique un communiqué reçu à l’APS.
 
Au Sénégal, le lancement du Rapport annuel aura lieu le 31 mai 2018, à 14 heures, au Centre d’Information des Nations Unies (CINU Dakar), aux Almadies, route de l’hôtel King Fahd.
 
Ce document sera présenté, à Dakar, par Milasoa Chèrel Robson, experte en économie à la section Africaine de la CNUCED.
 
Le rapport "propose de nouvelles données qui peuvent surprendre ceux qui aurait une perception négative de la migration des africains", indique-t-on dans le communiqué.
 
Le texte relève qu’"historiquement et conformément aux tendances existantes, la plupart des migrants africains se déplacent à l’intérieur du continent".
 
"En 2017, 19 millions de migrants internationaux se sont déplacés à l’intérieur de l’Afrique et 17 millions d’Africains ont quitté le continent", souligne la même source. 
 
Selon le document, "l’écart se rétrécit" car "l’Afrique est également une destination migratoire pour 5,5 millions de personnes venues de l’extérieur du continent".
 
Le rapport raconte les parcours de Mamadou et Ramatoulaye du Sénégal, et d’Afwerki d’Ethiopie, deux personnages "fictifs", représentant "deux types de migrants - qualifiés et peu qualifiés".

"Leurs histoires brossent un tableau de la migration intra-africaine et de son impact sur le commerce et le développement sur le continent", souligne-t-on.
 
Selon le communiqué, "l’analyse du rapport sur le rôle de la migration intracontinentale dans la trajectoire de développement de l’Afrique en fait un document de référence important qui vise à aider la définition d’une position africaine dans le Pacte mondial sur la migration qui sera adopté à Marrakech en décembre 2018".

OID/ASB