Le PUDC présenté aux bailleurs en novembre à New-York
APS
SENEGAL-DEVELOPPEMENT

Le PUDC présenté aux bailleurs en novembre à New-York

 
Mbacké Kadior (Darou Mouhty), 6 oct (APS) – Le Sénégal présentera le Programme d’urgence de développement communautaire (PUDC) en novembre à New-York, aux bailleurs de fonds en vue d’obtenir des financements additionnels, a appris l’APS.
 
’’Le PUDC est financé sur ressources propres. A New-York, le Sénégal fera la genèse du programme, ses réalisations pour mobiliser des ressources additionnelles (…)’’, a dit le directeur national du PUDC.
 
Cheikh Diop s’exprimait jeudi à Mbacké Kadior à la fin d’une mission d’inspection de 8 jours dans les régions de Diourbel, Kaolack, Fatick, Kaffrine, Tambacounda, Kolda, Sédhiou et Louga.
 
Le budget global du PUDC est de 500 milliards de francs CFA. La première phase, lancée en juillet 2015 pour une durée de trois ans avec un budget de 113 milliards, est entièrement financée sur ressources propres du Sénégal.
 
A New-York, la rencontre sur le financement du PUDC se tient en marge du Conseil de sécurité que le Sénégal, membre non permanent, va présider à partir de novembre.
 
Dans le cadre de la mobilisation des ressources additionnelles, le PUDC a déjà bénéficié 28 milliards de francs CFA de la Banque africaine de développement (BAD), selon le directeur national, soulignant que le programme à besoin d’autres partenaires pour la satisfaction des besoins des populations.
 
Le Programme d’urgence de développement communautaire vise à contribuer à l’amélioration de l’accès des populations rurales aux services sociaux de base à travers la mise en place d’infrastructures socio-économiques.
 
Le milieu rural qui concentre la majorité de la population (57%) se
consacre essentiellement à des activités agro-pastorales. Il est marqué par l’exode des jeunes vers les villes en quête d’emplois.
 
L’objectif du PUDC est de construire et réhabiliter des pistes rurales, construire et réhabiliter des forages et châteaux d’eau, électrifier des villages. Il est également prévu un volet sanitaire. A cela s’ajoutent 5000 équipements pour l’allègement des travaux en milieu rural.
 
OID/ASB