Le président Fonseca salue le rôle de la jeunesse dans le renforcement de la démocratie
APS
SENEGAL-CAPVERT-UNIVERSITE-VISITE

Le président Fonseca salue le rôle de la jeunesse dans le renforcement de la démocratie

 
Dakar, 27 avr (APS) - Le président de la République de Cabo Verde Jorge Carlos de Almeida Fonseca a salué, vendredi, à Dakar, le rôle de la jeunesse dans le renforcement de la démocratie et la construction d’un monde meilleur. 
 
Dakar, 27 avr (APS) - Le président de la République de Cabo Verde, Jorge Carlos de Almeida Fonseca a salué, vendredi, à Dakar, le rôle de la jeunesse dans le renforcement de la démocratie et la construction d’un monde meilleur. 
 
Il prononçait un cours magistral à l’Université Cheikh Anta Diop sur le thème : "Les défis du développement et de la démocratie en Afrique : le cas particulier de la République de Cabo Verde". Etaient présents les étudiants, le ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, Mary Teuw Niane, le recteur de l’Université, Ibrahima Thioub, entre autres.
 
Le président Jorge Carlos de Almeida Fonseca qui a entamé mercredi une visite officielle de 4 jours au Sénégal est un juriste, spécialiste de Droit pénal, un professeur-assistant à la Faculté de Droit de Lisbonne. Il a enseigné pendant plusieurs années les disciplines de Procédure civile III (Recours), de Droit pénal et de Droit procédural pénal.
 
"C’est sur des générations plus jeunes comme vous, qui sont encore à l’école et aux universités, que nos pays comptent aussi pour ambitionner une croissance économique avec une répartition équitable des richesses, pour approfondir la démocratie et pour inventer de nouvelles formes de vie", a dit Jorge Carlos de Almeida Fonseca en visite au Sénégal depuis mercredi soir. 
 
"Une démocratie qui veut être moderne aura tout intérêt à ce que les organisations de jeunesse soient basées sur des structures autonomes solides capables d’être des outils précieux de suggestion de politiques cohérentes, d’influence d’attitudes positives et de suivi permanent des critères de définitions des politiques publiques, en particulier des politiques pour la jeunesse", a-t-il dit. 
 
Selon lui, "le Cap-Vert et le Sénégal sont deux pays dont la jeunesse est un grand espoir et en même un défi mais elle a un potentiel de création et d’innovation, que sont nos enfants et petits- enfants, les entrepreneurs, les artistes et les enfants de demain".
 
"Seules les organisations de jeunesse bien qualifiées institutionnellement et disposant d’un leadership fort et indépendant peuvent être fidèles aux engagements qui les sous-tendent, qui sont les véritables intérêts des jeunes", a-t-il soutenu. 
 
"Je crois que pour construire un monde meilleur, renforcer la démocratie et stimuler la citoyenneté, ce n’est pas seulement l’économie qui est importante, les valeurs sont également fondamentales", a-t-il déclaré.
 
Il a suggéré "la création d’une plate-forme de valeurs qui met en évidence les idéaux démocratiques, la justice sociale et le partage des objectifs est un atout qui ne va pas être gaspillé mais poursuivi". 
 
Il a par ailleurs exprimé "le souhait que nos universités et nos institutions d’enseignement supérieur puissent se rapprocher, échanger des expériences, à différents niveaux, coopérer plus étroitement avec les universités sénégalaises".
 
"Cela peut être un moyen de resserrer nos liens dans ce domaine, une expérience qui pourrait être apportée à d’autres niveaux de connaissance", a-t-il soutenu.


DS/AMN/OID/ASB