Le parrainage met fin à la discrimination entre les candidats (ministre)
APS
SENEGAL-POLITIQUE-LEGISLATION

Le parrainage met fin à la discrimination entre les candidats (ministre)

Dakar, 21 mars (APS) - Le principe du parrainage, à l’origine d’un projet de révision de la Constitution, mettra fin à la discrimination entre les candidats des partis politiques et les candidats indépendants, selon le ministre de la Justice.

"Désormais, si la réforme constitutionnelle est adoptée, toute candidature, qu’elle émane d’un parti politique ou d’un candidat indépendant, doit être parrainée par 1% du fichier général", a déclaré le Garde des sceaux, ministre de la justice, Ismaïla Madior Fall dans un entretien au quotidien l’Observateur, mercredi.
 
Il a expliqué que si l’on a un fichier de 6,5 millions d’électeurs, le candidat doit alors avoir un parrainage de 65 mille électeurs. 
 
"Il faut un parrainage de toutes les candidatures de 1% du fichier général. Ensuite, ces personnes qui parrainent doivent être domiciliées dans au moins sept régions du Sénégal. Et il doit y voir au moins dans chaque région, 2000 électeurs", a-t-il poursuivi. 
 
M. Fall a fait valoir que "la nouveauté c’est que maintenant, le principe du parrainage ne s’applique plus seulement aux candidatures indépendantes, mais à toutes les candidatures". 
 
"C’est le premier effet recherché. Le deuxième effet recherché, c’est qu’on va à une présidentielle et on a tiré les enseignements des dernières législatives", a-t-il déclaré.
 
Le ministre de la Justice a rappelé que 47 Listes ont été enregistrées lors des dernières législatives et cela fait qu’il y ait un nombre de candidatures difficile à gérer. 
 
Cela a non seulement compromis la qualité des opérations électorales, mais a rendu aussi difficile le processus électoral et augmenté le coût pour l’Etat, selon le ministre.
 
"Aujourd’hui, on vit la rationalisation des candidatures. Mais attention, cela ne signifie pas la diminution des candidatures. Il ne s’agit pas de diminuer, mais de rationaliser", a-t-il estimé. 
 
Il a noté que la rationalisation vise à faire en sorte qu’il y ait des candidatures significatives, "c’est-à-dire, un nombre raisonnable de candidatures sérieuses".



AMN/OID/ASB