Le ’’non’’ à la réouverture des mosquées à la Une
APS
SENEGAL-PRESSE-REVUE

Le ’’non’’ à la réouverture des mosquées à la Une

Dakar, 15 mai (APS) – La décision de familles religieuses et imams de ne pas ouvrir les mosquées sous leur tutelle alors que le chef de l’Etat a opté pour la réouverture des lieux de culte dans un contexte de propagation du Covid-19 est un des sujets en exergue dans les quotidiens reçus à l’APS, vendredi.
 
’’Tivaouane bloque le virus’’, affiche à sa Une le journal La Tribune qui écrit : ‘’Serigne Babacar Sy Mansour, Khalife général des Tidianes n’est pas du tout emballé par les mesures d’assouplissement prises par le président de la République (…). Conscient des dangers que cela peut engendrer, Serigne Babacar Sy Mansour a décidé du maintien de la fermeture des mosquées au niveau de la ville sainte bloquant ainsi le virus. C’est aussi le cas, après la mosquée omarienne, de la Zawiya El Hadji Malick’’, écrit La Tribune.
 
Dans un discours à la Nation, lundi soir, le chef de l’Etat a annoncé un "assouplissement" de l’état d’urgence comprenant la réduction de la durée du couvre-feu, la réouverture des lieux de culte et des marchés, la reprise des cours dans les classes d’examen, le 2 juin, et un réaménagement des horaires de bureau, fixés de 9 heures à 16 heures.

’’Réouverture des lieux de culte, les fidèles, Tivaouane, la Grande Mosquée de Dakar, la mosquée Omarienne ne sont pas prêts’’, selon Le Témoin qui titre : ‘’ Les religieux +lâchent+ Macky…’’
 
’’(…) malgré la capitulation du président de la République, l’écrasante majorité des mosquées du pays restent fermées. Et n’entendent pas rouvrir leurs portes. Une parenthèse pour parler de l’Eglise qui, elle, n’a jamais demandé la réouverture de ses chapelles’’, écrit la publication.
 
Source A parle de ‘’gros camouflet pour Macky Sall’’. ‘’(…) les lieux de culte, dans leur écrasante majorité ont rejeté (….)’’ la réouverture des lieux de culte dans un contexte de propagation du Covid-19.
 
’’Covid-19 divise les mosquées’’, titre Le Quotidien, informant que Tivaouane, la Grande mosquée de Dakar, Saint-Louis et Mpal maintiennent la fermeture.
 
La reprise de prières collective ‘’divise’’, selon Walfadjri, notant que la mosquée Massalilkoul Jinan à Dakar, ‘’est favorable au retour dans les lieux de prière’’ et ‘’les responsables comptent relever le défi. Ils sont à pied d’œuvre pour accueillir les fidèles’’.
 
Le quotidien Enquête signale que ‘’beaucoup de familles religieuses et imams de mosquées ont sorti des communiqués pour informer de leur décision de ne pas ouvrir les mosquées sous leur tutelle’’.
 
Selon L’As, ‘’la décision du président de la République d’ouvrir les mosquées ne semble pas avoir trouvé l’assentiment de tous les foyers religieux. Outre l’Eglise, la ville sainte de Ti-vaouane, la famille omarienne et l’imam de la Grande Mosquée maintiennent aussi la fermeture de leurs mosquées’’.
 
Mais pour Sud Quotidien, ’’Mosquées, Eglises, fermées ou ouvertes, Dieu reconnaitra les siens’’.
 
Dans le journal L’As, le ministre Conseiller en charge des questions culturelles, El hadj hamidou kassé explicite les dernières décisions du chef de l’Etat sur la gestion de la pandémie du Covid-19 ;
 
’’Gouverner, c’est aussi être à l’écoute des bruits de fond de la société, c’est ne pas céder à ses propres sentiments. Il s’agit donc d’un nouveau tournant dans la stratégie qui engage toute la communauté. Je ne crois pas que le moment soit propice pour la politique politicienne’’, dit-il.

Il ajoute : ’’Les Sénégalais attendent de tous les acteurs des propositions constructives pour plus d’efficacité et de performance dans la lutte contre la maladie, pas l’invective, la polémique futile ou la posture dénonciatrice qui n’est assortie d’aucune alternative à la stratégie en cours’’.
 
Enquête revient sur le rapatriement des Sénegalais de l’étranger et parle de ‘’vol polémique’’.
 
Selon le journal, ‘’des Sénégalais, bloqués en France, accusent Air Sénégal de ‘commercialiser’ les vols destinés à leur rapatriement’’.

’’D’après l’accusation, la compagnie nationale aurait transformé cette initiative tant attendue de l’Etat en une opportunité d’affaires. Elle aurait vendu des billets à des personnes ne figurant pas sur la liste des gens concernés par la mesure gouvernementale’’, explique la publication, ajoutant que ‘’dépitée par cette polémique, la compagnie botte en touche (…)’’.
 
Dans le cadre de la lutte contre le Covid-19, Le Soleil souligne que Macky Sall et 149 personnalités plaident pour un vaccin gratuit.
 
Plus de 140 personnalités dont le chef de l’Etat sénégalais Macky Sall ont demandé, jeudi, la gratuité des futurs vaccins et traitements contre la maladie à coronavirus, dans une tribune intitulée : "S’unir pour un vaccin pour tous contre le Covid-19".

OID