Revendication SUTSAS : Niveau de satisfaction
APS
SENEGAL-SANTE

Revendication SUTSAS : Niveau de satisfaction "relativement bon" (ministre)

Diakhao (Fatick), 1er juin (APS) - Le ministre de la Santé et de l’Action sociale, Abdoulaye Diouf Sarr, a jugé "relativement bon" le niveau de satisfaction de la plateforme revendicative 2014 du Syndicat unique des travailleurs de la santé et de l’action sociale (SUTSAS).
 
 
Le SUTSAS est membre de la coalition "And Gueusseum" qui déroule actuellement son 6e plan d’action, exigeant l’ouverture de négociations sur le régime indemnitaire et l’application des accords signés avec le gouvernement.
 
"Le niveau de satisfaction des doléances du SUTSAS est relativement bon" a dit, jeudi à Fatick, Abdoulaye Diouf Sarr qui a appelé les syndicalistes à "regagner leurs postes et reprendre le travail dans les structures sanitaires". 

"Globalement, sur l’essentiel des points nous sommes à un niveau de satisfaction relativement très bon. Les agents doivent pouvoir retourner dans les structures et reprendre le travail en attendant que des discussions s’ouvrent sur le régime indemnitaire et la généralisation de la retraite à 65 ans", a-t-il déclaré.


"Je crois que sur la plateforme 2014 nous avons suffisamment d’éléments pour dire que l’évaluation est satisfaisante", a-t-il ajouté en présence du responsables de son département, des autorités administratives et des élus locaux de la région.


Abdoulaye Diouf Sarr a expliqué que "la doléance essentielle de leur plateforme notamment le paiement des sept mois d’arrièrés de salaires des contractuels du plan Cobra et du programme MSAS/JICA a été prise en charge".

’’Il n’y a plus d’arriérés, les agents du programme MSAS/JICA sont payés, il ne restait que deux mois et le trésor public a fait l’engagement. Donc l’argent va entrer dans leurs comptes bancaires cette semaine’’, a soutenu M. Sarr.
 
’’La question concernant notamment la prise en charge des filières Licence, Master, Doctorat (LMD) au niveau de l’ENDSS est réglée" a relevé le ministre, ajoutant qu’une date a été retenue pour des discussions sur les urgences. Les points de réflexion du mémorandum sur les centres de formation sont en train d’être examinés a-t-il indiqué.

En outre, selon le ministre, l’Etat a débloqué un montant de 10 milliards de francs CFA pour permettre à l’Agence de couverture maladie universelle (CMU) de s’acquitter de la dette contractée auprès des structures de santé.

 


AB/PON