Le monde musulman doit revenir aux valeurs islamiques d’unité, de solidarité et d’entraide (Mankeur Ndiaye)
APS
SENEGAL-ISLAM-DIPLOMATIE

Le monde musulman doit revenir aux valeurs islamiques d’unité, de solidarité et d’entraide (Mankeur Ndiaye)

Dakar, 11 juil (APS) – Le monde musulman doit revenir aux valeurs islamiques d’unité, de solidarité et d’entraide inscrites dans la Charte de l’OCI en cette période de troubles, a affirmé le ministre sénégalais des Affaires étrangères.
 
‘’En ces périodes où le monde, en particulier le monde islamique, n’a jamais été aussi troublé, nous avons besoin de revenir aux valeurs islamiques d’unité, de solidarité et d’entraide inscrites dans la Charte de l’OCI’’, a notamment dit Mankeur Ndiaye.
 
Il s’exprimait à la plénière de la Conférence des ministres des Affaires étrangères de l’Organisation de la Coopération islamique (OCI) qui se tient à Abidjan (10-11 juillet), sur le thème : ‘’ Jeunesse, Paix et Développement dans un monde solidaire’’. 
 
Dans son discours dont copie a été transmis à l’APS, Mankeur Ndiaye a déclaré que le président Macky Sall ‘’lance un appel pour le règlement, par la voie du dialogue et de la négociation, des crises qui secouent le monde islamique’’.
 
‘’C’est de cette façon, j’en suis persuadé, que nous relèverons, par la concertation, les nombreux défis sécuritaires qui se posent avec acuité’’, a-t-il soutenu, soulignant qu’à ces défis ‘’s’ajoutent, en particulier, l’islamophobie et la situation des minorités musulmanes’’. 
 
Selon lui, ‘’le renversement de ces fâcheuses tendances permettra sûrement à la Oummah de renouer avec la paix et la stabilité, mais également de porter, avec succès, de nobles combats comme la cause palestinienne’’.
 
Sur ce point, il a affirmé que ‘’le Sénégal demeure engagé en faveur de cette cause qui fonde notre organisation commune’’. 
 
Mnakeur Ndiaye a réaffirmé ‘’l’attachement (du Sénégal) à la solution à deux Etats’’. 
 
Pour lui, ‘’les questions de développement doivent demeurer au cœur des priorités de l’OCI, à travers la mise en œuvre effective du Plan d’action décennal 2016-2025’’.
 
‘’A cet égard, souligne t-il le Sénégal voudrait louer le partenariat établi de longue date avec la BID et plaider en faveur de la mise en œuvre rapide de la deuxième phase du Programme spécial pour le développement de l’Afrique, dont la première a été bouclée depuis 2012’’.
 
Il cite également ‘’l’accélération du projet de chemin de fer Dakar-Port Soudan et l’institution du Forum d’information sur l’Afrique, en vue de mettre en exergue les opportunités qui existent dans ce continent’’.
 
Selon lui, le Sénégal, ‘’accorde une grande importance aux concertations entre l’OCI et l’Union africaine’’.
 
Le ministre des Affaires est également revenu sur les développements sur le Comité permanent de l’OCI pour l’information et les affaires culturelles (COMIAC).
 
Il a parlé de la création, à l’initiative du président Macky Sall, d’un Prix international pour récompenser les médias et hommes de média, la tenue, tous les trois ans, d’un Festival des arts et de l’artisanat islamiques.
 
Le processus de mise en œuvre du Prix international a été entamé le 10 avril dernier, à Dakar, a dit le ministre des Affaires étrangères, qui a encouragé ‘’tous les Etats membres, institutions et bonnes volontés, à contribuer au rayonnement et à la pérennisation de cet important prix’’. 
 
Concernant le Festival des arts et de l’artisanat dont le but est ‘’de promouvoir les différentes facettes de la culture islamique’’, des dispositions seront prises, en relation avec le Secrétariat général et les institutions pertinentes de l’OCI, a informé Mankeur Ndiaye.

OID/ASG