Bilal, une personnalité historique à réhabiliter, selon Abdou Rahman Mbengue
APS
SENEGAL-RELIGION-ISLAM

Bilal, une personnalité historique à réhabiliter, selon Abdou Rahman Mbengue

Dakar, 31 juil (APS) - Le président du Mouvement pour la renaissance de la voix de l’islam (MOREVI), Abdou Rahman Mbengue, a relevé, mardi, à Dakar, la dimension historique de Seydina Bilal, premier muezzin de l’islam, qui a eu selon lui un ‘’rôle primordial’’ dans ‘’la naissance et le développement’’ de la religion musulmane.
 
Il s’exprimait à l’occasion d’un colloque sur "La vie et l’œuvre de Seydina Bilal”, organisé à l’Institut islamique de Dakar. Une rencontre qu’il a mise à profit pour rappeler que Bilal est ‘’un véritable précurseur et une fierté pour la race noire et au-delà, pour tous les Africains". 
 
"Le MOREVI, à travers cette belle initiative, tente de réhabiliter et de reconsidérer Bilal en revisitant le rôle primordial qu’il a joué dans la naissance et le développement de l’islam", a t-il notamment indiqué.
 
Compagnon emblèmatique du Prophète de l’Islam, il est "incontestablement une personnalité historique et une figure de proue de l’islam universel", a-t-il exalté.
 
Il n’en demeure pas moins que "cette position enviable de Bilal ne doit pas être l’arbre qui cache la forêt ", a-t-il estimé.
 
"Bilal a souffert. Il a été brimé et opprimé à cause de sa peau et de son statut dans une époque où le Sceau des prophètes à tenté de briser certaines pratiques rétrogrades pour inculquer aux Mecquois le message universel, égalitaire et de justice sociale de l’islam ", a indiqué M.Mbengue.
 
Le colloque a été rehaussé de la présence d’Alioune Badara Bèye, président des écrivains du Sénégal, du président du Comité scientifique de MOREVI, Moustapha Guèye Khar, et du directeur du Comité permanent de l’information et des affaires culturelles (COMIAC) de l’OCI, Omar Seck, entre autres.

RND/ASG/OID