Milieu rural : une eau de mauvaise qualité de surcroît plus chère (maire)
APS
SENEGAL-HYDRAULIQUE

Milieu rural : une eau de mauvaise qualité de surcroît plus chère (maire)

Kaolack, 21 juil (APS) - L’eau à laquelle les populations continuent d’avoir accès en milieu rural par le biais des forages, en plus d’être chère en comparaison avec le milieu urbain, reste de mauvaise qualité, a déclaré jeudi le président du collectif des maires du pôle territoire Sine-Saloum, Omar Bâ. 

‘’L’eau n’est pas aussi accessible en milieu rural et la qualité n’est pas des meilleures, et elle est beaucoup plus chère en milieu rural qu’en ville’’, a déploré M. Bâ.

Il s’exprimait lors d’un atelier organisé par l’Office des forages ruraux (OFOR) et le collectif des maires du pôle territoire Sine-Saloum, dans le but de corriger certaines distorsions notées dans la gestion de l’eau en milieu rural.

Pour Omar Bâ en effet, cette situation est "une distorsion qu’il faut corriger’’. Et ‘’le monde rural ne doit pas être condamné à consommer une eau de mauvaise qualité et qui coûte chère’’.

Il a rappelé que l’un des objectifs du chef de l’Etat, Macky Sall, est de réduire les disparités entre la ville et la campagne. A cet effet, M. Bâ a salué les initiatives entreprises par l’OFOR pour corriger ces disparités, en procédant à la mise en place de la délégation du service public de l’eau.

Prenant part à la rencontre, le directeur général de l’Ofor, Lansana Gagny Sakho, indique que la principale préoccupation de la structure qu’il dirige est d’avoir des prix de l’eau compatibles avec le pouvoir d’achat du monde rural.

‘’La rencontre d’aujourd’hui contribue, selon lui, à poser les bases pour régler définitivement ce problème structurel d’accès à l’eau potable en milieu rural’’. A son avis, ‘’le prix de l’eau est relativement cher dans le monde rural, surtout pour accompagner les activités génératrices de revenus, comme l’agriculture et l’élevage’’.

‘’On ne pourra jamais développer l’agriculture et l’élevage en milieu rural, si le problème du prix de l’eau n’est pas réglé’’, a-t-il souligné, assurant qu’il va travailler à une diminution du prix de l’eau dans le monde rural.

En outre, il a profité de cette rencontre pour présenter aux maires du pôle territoire Sine-Saloum le protocole d’accord liant l’Association des maires du Sénégal (AMS) à l’Office des forages ruraux. Il a expliqué qu’à travers ce protocole, l’AMS et l’OFOR entendent mettre en commun leurs moyens matériels et humains, pour améliorer l’accès à l’eau des populations dans les périmètres non attribués à la Société nationale des eaux du Sénégal (SONES).

AB/ASG