Le matériel agricole réceptionné par Macky Sall destiné à la promotion de la riziculture (communiqué)
APS
SENEGAL-AGRICULTURE-EQUIPEMENT-PRECISION

Le matériel agricole réceptionné par Macky Sall destiné à la promotion de la riziculture (communiqué)

Dakar, 27 avr (APS) - Le matériel agricole réceptionné lundi au Grand Théâtre National, par le président de la République, Macky Sall, est destiné à promouvoir la riziculture sur l’étendue du territoire national, dans le cadre de la coopération bilatérale entre le Sénégal et l’Inde, indique le ministère de l’Agriculture et de l’Equipement rural.
 
Dans un communiqué reçu vendredi à l’APS, il précise que ce matériel est financé par le Groupe EXIMBANK INDIA d’un montant global de 32.000.000.000 de francs CFA. Le montant de cet investissement est de 18.453.221.000 francs CFA et l’entreprise adjudicataire est Kirloskar brothers limited INDIA, ajoute t-on.
 
Le communiqué évoque les travaux de terrassement, de génie civil, de fourniture et d’installation d’équipements électriques et électromécaniques, les aménagement et réhabilitation de 20000 ha environ dans les départements de Dagana, Bakel et Matam et la construction et l’ équipement de 9 grandes stations de pompage. 
 
De plus, note le texte, le montant de cet investissement est de 11.689.958.500 francs CFA et l’entreprise adjudicataire est Lucky Export INDIA pour l’acquisition de matériels agricoles et d’engins de terrassement.
 
Ce lot de matériel subventionné est composé de plus de 1000 unités dont des tracteurs, des moissonneuses-batteuses, des rizeries industrielles, des engins de génie civil, des motopompes…, renseigne la source.
 
Sur les impacts attendus du projet, le ministère de l’Agriculture et de l’Equipement relève l’augmentation des superficies rizicultivables de 20 000ha, l’amélioration du potentiel d’irrigation par la construction de canaux d’irrigation, l’installation et l’équipement de 9 stations de pompage, le renforcement des capacités de production par l’augmentation du taux d’équipement dans les zones concernées.
 
Il mentionne également l’augmentation de la production de riz Paddy de l’ordre de 460 000 tonnes environ sur une double culture et l’amélioration de la polyculture, l’augmentation de la capacité de transformation du riz d’environ 200 000 tonnes et l’augmentation des revenus des producteurs dans la chaine de valeur du riz.
 
Concernant les perspectives, le ministère annonce le financement de la deuxième phase de 53 milliards FCFA, soulignant que cette deuxième phase permettra de porter les aménagements hydro-agricoles à hauteur de 60 000 ha.

ASB/OID