Le Magal est un
APS
SENEGAL-RELIGION-ADMINISTRATION

Le Magal est un "exemple achevé" de collaboration entre l’Etat et une frange de la population (préfet)



+++De l’envoyée spéciale de l’APS : Fatou Diop+++

Touba, 8 nov (APS) - L’organisation du Magal de Touba est un "exemple achevé" de collaboration entre l’Etat et une frange de la population, exportable vers d’autres pays a déclaré, mercredi, le préfet du département de Mbacké, Mamadou Lamine Mané.


"Ce que les gens oublient, c’est que le Magal est un évènement de type privé. La communauté commémore un évènement important avec l’accompagnement de l’Etat. C’est un exemple achevé de collaboration entre l’Etat et une frange de la population", a-t-il dit.


Mamadou Lamine Mané s’entretenait avec des reporters de l’APS venus couvrir la 123e édition du grand Magal de Touba.


Selon lui, "c’est une expérience que l’on peut exporter peut-être vers d’autres pays même si au Nigéria des manifestations semblables sont organisées".


A Touba, "nous avons près de 3 millions de pèlerins qui se déploient sur un territoire très limité en un laps de temps" contrairement à la Mecque où les organisateurs commencent à réduire le nombre de pèlerins, a souligné le préfet de Mbacké.


Le Magal est un moment pour les différents services de l’Etat comme la police, la gendarmerie, les sapeurs-pompiers, la santé, le cadre de vie, l’assainissement, l’élevage, etc. de travailler de "manière collégiale".


"C’est une occasion rare que les gens ont pour tester, pour voir aussi la capacité de réaction des différents services impliqués dans l’organisation de cet évènement", a-t-il fait remarquer.


 


FD/PON