Le FSA réalise un bénéfice  de plus de 3 milliards de FCFA en 2016 (PCA)
APS
SENEGAL-AFRIQUE-ECONOMIE

Le FSA réalise un bénéfice de plus de 3 milliards de FCFA en 2016 (PCA)

Dakar, 27 juil (APS) – Le Fonds de solidarité africain (FSA) a réalisé un bénéfice net de plus de trois milliards de francs CFA au titre de l’exercice 2016, a annoncé, jeudi à Dakar, son Président du conseil d’administration, Abdoulaye Dieng.
 
"Les comptes de notre institution au titre de l’exercice 2016, ressortent quant à eux un bénéfice de plus de 3 milliards de francs CFA avec un total d’environ 63 milliards de Francs CFA ainsi que des encours d’engagements hors bilan de plus de 44 milliards de francs CFA", a-t-il dit. 
 
M. Dieng s’exprimait lors de la 8ème session ordinaire de l’Assemblée générale du FSA.
 
Selon lui, l’exercice 2016 a marqué la mise en œuvre de l’ambitieux plan de développement stratégique à moyen terme, dénommé plan "Expansion 2020". 
 
L’adoption de ce plan a insufflé "un élan nouveau aux activités du Fonds qui commence à regagner la confiance de ses Etats membres et partenaires", s’est félicité le PCA du FSA. 
 
Il a rappelé également que lors de la 7ème Assemblée générale, tenue en juin 2016 à Kigali (Rwanda), "des décisions courageuses allant dans le sens du renforcement des capacités opérationnelles du FSA ont été prises".
 
Parmi les décisions, il a cité notamment la libération de la deuxième tranche du capital à hauteur de 30 milliards de francs CFA et de l’abondement supplémentaire du fonds spécial bonification à hauteur de 7 milliards de francs CFA. 
 
En décembre 2016, a-t-il poursuivi, la somme de 1,91 milliard de francs CFA au titre de libération du capital et celle de 466 millions de francs CFA au titre du fonds spécial de bonification, soit un total de 2,37 milliards de francs CFA de ressources nouvelles, ont été enregistrées.
 
Pour l’exercice 2017, les Etats membres du FSA doivent des arriérés de plus de 22 milliards de francs CFA, a rappelé Abdoulaye Dieng.
 
"Au titre de l’année 2017, les engagements des Etats membres se chiffrent à plus de 7,500 milliards de francs CFA au titre du capital et de 1,750 milliard de francs CFA au titre du fonds spécial de bonification", a précisé M. Dieng.
 
Pour sa part, le Directeur général du FSA, Amadou Abdoulaye Diallo, a confirmé ce montant, soulignant qu’environ 1 milliard de francs CFA a été encaissé par son organisation.
 
Concernant le respect des engagements pris par les Etats membres, M. Diallo a déclaré que le Niger et le Sénégal viennent de décaisser chacun 500 millions de francs CFA. 
 
"(…), le Sénégal vient de prendre une décision importante d’apurer le solde de ses engagements avant la fin du mois d’octobre", a-t-il fait valoir. 
 
"Nous nous devons d’apurer le plus possible nos engagements afin de renflouer notre institution et d’accompagner cette nouvelle dynamique", a estimé le ministre sénégalais chargé du Budget, Birima Mangara. 
 
Le Fonds de solidarité africain, créé en 1976 à Paris (France), a pour mission de faciliter le développement économique de ses Etats membres africains en garantissant des prêts bancaires et des émissions d’emprunts obligataires.
 
Le FSA compte 13 Etats membres dont sept pays de la CEDEAO (Bénin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Mali, Niger, Sénégal, Togo), trois pays de la CEMAC (Gabon, RCA, Tchad), ainsi que trois pays du COMESA (Burundi, Ile Maurice et Rwanda).


AMN/ASB/ASG