Le FOGAVILLE, une alternative aux problèmes de financement des communes (responsable)
APS
SENEGAL-COLLECTIVITES-DEVELOPPEMENT

Le FOGAVILLE, une alternative aux problèmes de financement des communes (responsable)

Fatick, 24 août (APS) - Le Fonds de garantie pour les villes (FOGAVILLE), initié par le Fonds de garantie des investissements prioritaires (FONGIP), vise à résoudre les difficultés d’accès aux financements des communes du Sénégal a indiqué, jeudi, Bassirou Ngom, le chef de zone du FONGIP des régions de Kaolack, Fatick et Kaffrine.
 
"Ce nouveau sous-produit du FONGIP, en l’occurrence le FOGAVILLE est destiné à appuyer les collectivités locales à mieux faire face à leurs difficultés de financement", a-t-il expliqué. 
 
M. Ngom s’exprimait en marge d’une rencontre d’information des acteurs économiques de Fatick sur les missions dudit fonds. Le préfet du département de Fatick, Mouhamadou Mactar Watt a présidé la rencontre. 
 
 ’’A titre d’exemple, si un maire dispose d’un budget de 5 millions de francs CFA pour un financement dans un secteur donné, s’il juge ce financement insuffisant il peut se rapprocher du FONGIP’’, a fait savoir le chef de zone du FONGIP. 
 
"Et à travers ce sous fonds le FONGIP peut apporter un appui financier tout en se portant garant auprès d’une institution de micro-finance. Donc, on est dans un scénario où le maire demandeur peut se retrouver avec un financement de 30 à 50 millions de francs CFA", a-t-il poursuivi. 
 
Donc, a-t-il soutenu, "les communes doivent savoir où trouver de l’argent pour prendre en charge leurs financements sans dépendre de l’administration centrale".
 
"On doit plus dépendre de l’administration centrale pour trouver solution aux problèmes de financement des villes", a-t-il martelé. 
 
M. Ngom a signalé que des communes de la région de Fatick comme celles de Ndiop et Niakhar tirent déjà profit du FOGAVILLE qui est déjà "opérationnel".

AB/ASB/PON