Le désenclavement de la Casamance, une priorité du gouvernement (gouverneur)
APS
SENEGAL-SOCIETE

Le désenclavement de la Casamance, une priorité du gouvernement (gouverneur)

Ziguinchor, 15 juil (APS) – Le gouverneur de la région de Ziguinchor, Al Hassan Sall, a réitéré vendredi la volonté de l’Etat sénégalais de désenclaver la zone sud, d’où selon lui doit partir l’émergence du Sénégal, avec notamment la réhabilitation de la Route nationale 6 (RN6) et la navigabilité du fleuve Casamance.
 


‘’Nous travaillons avec l’appui de l’Etat dans l’option de venir à Ziguinchor sans traverser tout le pays ou de sortir du territoire national. A travers les projets et programmes mis en place par le chef de l’Etat, le désenclavement de la région sud ne sera bientôt qu’un souvenir’’, a-t-il dit.

Le gouverneur de Ziguinchor s’exprimait à l’ouverture d’un séminaire sur l’environnement et les migration’, organisé par l’Agence de presse sénégalaise (APS) et la Fondation Konrad Adenauer (FKA).

Al Hassan Sall a souligné que le désenclavement de la zone sud est ‘’presque réalisé avec les travaux sur la Route nationale numéro 6 qui permet de quitter Ziguinchor et de rallier Dakar en circulant sur de la bonne butime, sans avoir besoin de sortir du territoire national’’.

Il a également relevé la reprise d’un certains nombres de ponts, à l’image de ceux de Tobor, de Baïla et de Diouloulou, dans le département de Bignona.

Le gouverneur de Ziguinchor a aussi évoqué le désenclavement aérien de la Casamance qui, selon lui, est devenu une réalité, avec au moins de deux vols par jour sur deux aéroports, dont celui de Ziguinchor ‘’qui répond aux normes internationales’’.

‘’Avec les trois navires qui assurent des rotations par semaine entre Dakar et Ziguinchor, on peut dire que cette zone est dans une voie de communion avec les régions voisines et le reste du pays’’, s’est félicité Al Hassan Sall.


Le président de la République, Macky Sall, avait annoncé, lors d’une visite économique à Ziguinchor, en 2015, que 147 milliards de francs Cfa allaient être injectés dans des projets routiers, destinés au désenclavement de la région de Ziguinchor.

Il avait ainsi été prévu de renforcer la route nationale N°5 sur l’axe Bignona et Séléty (localité située le long de la frontière entre le Sénégal et la Gambie) et une subvention de 50 % sur les tarifs de la desserte maritime Dakar-Ziguinchor.

SDI/ASG