Le Conseil constitutionnel confirme la victoire de BBY
APS
SENEGAL-ELECTIONS-RESULTATS

Le Conseil constitutionnel confirme la victoire de BBY

Dakar, 14 août (APS) – Le Conseil constitutionnel a publié lundi les résultats définitifs des élections législatives du 30 juillet, confirmant le succès de la coalition Benno Bokk Yaakaar (BBY).
 
Le 30 juillet, sur un nombre total de 6 219 446 électeurs inscrits, il y a eu 3 337 494 votants et un nombre de suffrages valablement exprimés arrêtés à 3 310 453, selon la décision du Conseil constitutionnel consultée par l’APS. 
 
Le quotient national est de 55 147 voix et le taux de participation 53,66%. 

Benno Bokk Yaakaar (1 637761 voix) remporte 125 députés sur 165 au total. Elle est suivie de la coalition gagnante Wattu Sénégal, (552 095 voix) qui obtient 19 députés, de "Mankoo Taxawu Senegaal", ( 388 188 voix) qui se retrouve avec 7 députés.
 
Au total, 14 partis seront représentés à l’Assemblée nationale, parmi lesquels le Parti de l’unité et du rassemblement (PUR), arrivé en 4e position après cette élection avec 3 députés, suivi de "Kaddu Askan Wi" de Abdoulaye Baldé (2 députés).
 
Dix autres partis se partageant le plus fort reste ont obtenu chacun 1 député, à savoir le Parti pour la vérité et le développement (PVD), la coalition "Yeessal" de Modou Diagne Fada, "Bunt Bi" de Théodore Monteil, la Convergence patriotique pour la justice et l’équité (CPJE) de Demba Diop dit "Diop Sy".
 
Il y a aussi l’Initiative pour une politique de développement (IPD) avec Ibrahima Abou Nguette, "And Saxal Liggey" de l’ancienne ministre Aïda Mbodj, "Oser l’avenir" (Aïssata Tall Sall), "Senegal Day Dem" avec Cheikh Tidiane Gadio et "Ndawi Askan Wi" avec l’ex-inspecteur des Impôts Ousmane Sonko.
 
Le Conseil a rejeté le recours de M. Serigne Abdou Mbacké Ndo, candidat investi par la coalition Benno Bokk Yaakaar sur la liste départementale de Mbacké, le recours de Khalifa Ababacar Sall de Manko taxawu Sénégal tendant à l’annulation des élections du scrutin.
 
Il a également rejeté le recours de Mme Fatoumata Chérif Dia, candidate investie par la coalition gagnante Wattu Sénégal dans le département de l’Europe de l’Ouest, du Centre et du Nord.
 
S’agissant du cas de Mbacké, Serigne Abdou Mbacké Ndo (BBY) investi sur la liste départementale de Mbacké, avait fait observer que ‘’le scrutin n’a pu se tenir dans 220 bureaux de vote’’ à Touba, ‘’pour un total de quatre-vingt-neuf mille six cent quarante et un (89 641) électeurs’’.
 
Dans sa décision, le Conseil constitutionnel considère qu’il ‘’n’est pas établi, au moment où il statue, que les incidents survenus à Touba lors des opérations électorales sont imputables aux candidats déclarés provisoirement élus, ni qu’elles ont pu avoir pour effet de fausser les résultats du scrutin au profit ou au détriment d’une liste’’.
 
Si le taux de participation des électeurs au scrutin du 30 juillet 2017 dans le département de Mbacké, qui s’élève à 31,22 %, ‘’est relativement faible’’, le Conseil estime cependant que, ‘’malgré cette faible participation des inscrits, le pourcentage de votants (…) est supérieur à celui enregistré lors des précédentes élections législatives de 2007 et 2012 pour lesquelles le taux de participation dans le département de Mbacké n’atteignait pas 30%’’.
 
Pour le Conseil, ‘’il n’est pas établi qu’il y a corrélation entre les incidents survenus à Touba avec la participation des électeurs, ni avec la répartition des voix entre les candidats de la liste coalition gagnante wattu Sénégal et ceux de la liste Benno Bokk Yaakaar’’.
 
Il estime qu’il ‘’n’y a lieu ni d’invalider le scrutin ni de le reprendre dans le département de Mbacké’’ remportée par la coalition gagnante wattu Sénégal.

OID/ASB