Le Concours général et la lutte contre le radicalisme en exergue
APS
SENEGAL-PRESSE-REVUE

Le Concours général et la lutte contre le radicalisme en exergue

Dakar, 29 juil (APS) – La cérémonie de remise des prix de la 50e édition du Concours général et la volonté des autorités de refonder l’école et de faire de l’éducation un rempart au radicalisme, sont les sujets en exergue dans les quotidiens reçus vendredi à l’APS.



Parlant de la cérémonie du Concours général organisée jeudi, Le Soleil fait état de "l’ambition" des autorités de "refonder" l’école publique.

"Cinquante années d’existence et de régularité ! Le Concours général sénégalais, comme chaque année, a réuni la République et la communauté éducative pour récompenser les meilleures élèves du système éducatif. Un système que le président de la République veut faire jouer son vrai rôle. Celui d’une école pour tous et de la réussite", écrit le journal qui affiche à sa Une : "Refonder l’école".


L’objectif aussi, souligne Le Soleil, est d’ériger cette école comme "rempart" à l’obscurantisme et à l’extrémisme, ce qui entre avec en droite avec le thème de la cérémonie du Concours général : "L’éducatif comme rempart à l’extrémisme et au radicalisme". 


Et pour "contrecarrer le radicalisme et l’extrémisme", souligne Le Populaire, "Macky Sall invite les oulémas dans la guerre contre le terrorisme" en apportant une réplique doctrinale aux personnes utilisant la religion pour perpétrer des actes terroristes.


"C’est le devoir des oulémas (théologiens musulmans) d’apporter la réponse doctrinale à tous les illuminés qui, dans leur folie immatérielle, détournent les enseignements authentiques de la religion, a-t-il déclaré. Ceux qui savent doivent parler et ceux qui ne savent pas doivent écouter pour apprendre".


Sur le même sujet, Sud Quotidien parle de "la leçon de Macky Sall contre les radicaux" en exhortant les érudits à "enseigner le modèle spirituel". Pour Enquête, Macky Sall "invite les oulémas sur le terrain doctrinal". Le chef de l’Etat "tend la main aux oulémas" dans cette lutte contre radicalisme et l’extrémisme violent, selon Le Quotidien.


Pour L’As, le thème de la cérémonie du Concours général a permis au président de la République de rappeler ’’la force de l’éducation comme moyen de lutter contre l’obscurantisme religieux’’.


Enquête annonce que le "jackpot" est revenu aux Français pour la réalisation du Train express régional (TER). "C’est fait. L’Etat du Sénégal a retenu, suite à un appel d’offres international, deux groupes français, Engie (mandataire) et Thales (co-traitant) pour concevoir et réaliser les infrastructures et système du futur TER", écrit le journal.


OID/PON