Le CICR met à contribution l’art en faveur des personnes déplacées
APS
SENEGAL-AFRIQUE-HUMANITAIRE-CULTURE

Le CICR met à contribution l’art en faveur des personnes déplacées

Dakar, 23 oct (APS) – Le Comité International de la Croix Rouge (CICR) entend utiliser l’art pour une action ’’en faveur’’ des personnes déplacées à l’intérieur des frontières à travers l’exposition ‘’J’ai dû tout quitter’’. 
 
Le vernissage de cette exposition a eu lieu mercredi après-midi à la place du Souvenir africain de Dakar, a constaté l’APS.
 
Dix ans après la signature de la convention de Kampala, le CICR appelle les Etats africains en général, le Sénégal en particulier, à ratifier ladite convention. 
 
La chargée des relations publiques du CICR, Halimatou Amadou, rappelle que 40 pays africains ont signé cette Convention ratifiée par 28 Etats.
 
Le but est alors d’amener les gouvernements à agir, à travers cette exposition, pour ‘’interpeller les responsables politiques et moraux’’ afin qu’ils ‘’prennent des mesures et des dispositions pour protéger les déplacés’’, a confié la commissaire de l’exposition Aysatu Ndey Ayda Joop.
 
Elle indique que l’Afrique subsaharienne a enregistré en 2018, 10 millions de nouveaux déplacés dus ‘’aux conflits, à la violence et aux catastrophes naturelles’’.
 
Le vernissage s’est tenu en présence de l’artiste peintre Ben Betsalel résidant à Dakar, auteur des tableaux de l’exposition. 
 
 ‘’En tant qu’artiste, ce qui m’intéresse c’est d’observer comment l’art peut être un catalyseur pour ouvrir un dialogue’’, a-t-il dit.
 
L’exposition ‘’J’ai dû tout quitter’’ se tiendra pendant un mois à la Place du Souvenir Africain, à Dakar.
 
AMM/OID