Le chef d’antenne du P2RS veut faire de Matam un hub de la pisciculture
APS
SENEGAL-PECHE

Le chef d’antenne du P2RS veut faire de Matam un hub de la pisciculture

Matam, 27 juin (APS) – Le chef de l’antenne régionale du Programme multinational de renforcement de la résilience à l’insécurité alimentaire et nutritionnelle au Sahel (P2RS) dit vouloir faire de la région de Matam un hub de la pisciculture. 
 
Aly Diallo s’est confié mercredi à l’APS lors de la cérémonie de lancement de la campagne de récolte et de commercialisation de poissons dans les sites de Thiasky, une localité de la commune de Orefondé.
 
’’Depuis l’année dernière, on a réalisé 10 cages flottantes à Thiasky par l’intermédiaire de l’Agence nationale d’aquaculture (ANA) qui est notre partenaire technique. Ces 10 cages ont été empoisonnées et depuis lors il y a un suivi technique avec l’ANA’’, a expliqué M. Diallo, ajoutant que pendant cette formation de 6 mois, une récolte symbolique de 500 kg de poissons a été faite.
 
Il a également rappelé que 10 autres cages flottantes ont été réalisées à Mbakhena dans la commune de Bokidiawé où sont attendues 6 tonnes de poissons sur l’ensemble des 20 cages flottantes empoisonnées.
 
Le chiffre d’affaires pourrait être de 3,5 millions par site en raison de 1500 frs le kg, selon lui.
 
Le chef de l’antenne régionale du P2RS à Matam s’est réjoui de l’importante de cette journée de lancement de la campagne de récolte et de commercialisation.
 
’’Avec ces poissons, nous visons deux aspects fondamentaux dont le premier est de lutter contre l’insécurité alimentaire et nutritionnelle au niveau des villages concernés et le deuxième aspect c’est l’emploi des jeunes’’, a-t-il dit.
 
ADS/OID/AKS