Fatick : le gouverneur salue les investissements de l’Etat et des partenaires
APS
SENEGAL-COLLECTIVITE-DEVELOPPEMENT

Fatick : le gouverneur salue les investissements de l’Etat et des partenaires

Fatick, 16 nov (APS) - Le gouverneur de Fatick a salué jeudi les nombreux investissements de l’Etat, des collectivités et autres partenaires au dévelopement dans la région depuis le conseil des ministres délocalisé de juillet 2015. 

’’Dans l’ensemble, il y a beaucoup de réalisations et d’investissements qui ont permis d’impulser la rampe de l’émergence de la région de Fatick’’, a dit Souleymane Ciss, lors de la conférence annuelle territoriale d’évaluation des réalisations publiques effectuées dans la région.

’’Les programmes d’investissements et de réalisations initiés dans la région entrent dans le cadre des programmes de l’Etat, des collectivités territoriales, de partenaires techniques et financiers et d’ONG intervenant dans la région’’, a-t-il précisé.

Il a indiqué que dans le domaine de l’agriculture, des ouvrages de digues anti-sel, des travaux de retenus d’eau pour le développement de l’agriculture, du maraichage et de la riziculture, ont été réalisés par plusieurs programmes, pour un investissement de 6 milliards de FCFA.

Dans le domaine du désenclavement, il a cité ’’plusieurs routes dont les axes routiers Joal-Samba Dia-Djiffer, et Keur Waly Ndiaye-Passy -Sokone, le fameux axe Fatick-Kaolack’’.

’’Donc, nous avons ici l’exécution d’axes stratégiques utiles au désenclavement’’, a-t-il salué.

’’La région, a-t-il fait savoir, a reçu également un investissement de taille pour l’avenir avec le pont de Foundiougne dont les travaux ont démarré pour un coût de 35 milliards de francs CFA’’. Le port de Ndakhonga a été inauguré et des travaux de construction d’un dépôt d’hydrocarbures sont en cours, a t-il encore relevé.

Dans ce volet des infrastructures, beaucoup de réalisations et d’axes routiers réhabilités ont été faites pour renforcer le désenclavement de la région de Fatick, de l’avis du gouverneur Ciss.

S’agissant de l’hydraulique, a-t-il signalé, ’’la situation catastrophique dans laquelle se trouvaient les iles du Saloum, il y a quelques années, est devenue un mauvais souvenir avec le projet d’approvisionnement en eau potable de ces iles pour un investissement de 6 milliards de FCFA’’.

’’Ce projet en eau, a selon lui, permis d’alimenter les habitants des iles du Saloum dont Bettenty, d’autres iles et des localités situées sur la partie du continent’’.

’’Ces populations des iles sont actuellement alimentées en eau de très bonne qualité’’, s’est réjoui le gouverneur qui a cité le système de transfert d’eau potable Notto-Ndiosmone-Palmarin, un système de transfert d’eau de la région de Thiès vers la région de Fatick avec des infrastructures de dernières générations pour alimenter également les iles du Saloum.

Concernant l’électrification rurale, des centrales hybrides sont prévues pour les iles du Saloum, qui, a-t-il rappelé, étaient confrontées à ’’un problème d’électrification’’. Les populations utilisaient des groupes électrogènes.

’’Donc, avec ce programme qui sera mis en place par la SENELEC, les iles auront de l’électricité tous les jours’’, s’est-il réjoui, relevant que des investissements destinés aux iles étaient auparavant bloqués, à cause de la difficulté de l’approvisionnement en eau de qualité et la disponibilité de l’électrification dans ces zones touristiques.

Dans le milieu urbain, il a cité parmi les réalisations la construction de l’usine de dé-fluorisation de Fatick qui est à 90% de niveau d’exécution. ’’Donc, a-t-il commenté, le problème de qualité d’eau dans la commune de Fatick sera bientôt un mauvais souvenir’’.

Dans le volet de l’eau, il a encore cité forages réalisés par le PUDC, par des partenaires et des ONG.

Il a signalé que la commune de Fatick a dans le cadre de l’assainissement des eaux usées et pluviales, bénéficié d’importants programmes de financement pour un montant de 11, 5 milliards de francs CFA.

’’Ces travaux d’assainissement, a-t-il soutenu, connaissent un niveau d’exécution très avancé’’.

AB/OID