La presse dans l’ambiance de la conférence de presse de Khalifa Sall
APS
SENEGAL-PRESSE-REVUE

La presse dans l’ambiance de la conférence de presse de Khalifa Sall

Dakar, 6 mars (APS) - La presse quotidienne se fait largement l’écho de la conférence de presse du maire de Dakar, Khalifa Ababacar Sall, pour se défendre des accusations sur la gestion de la caisse d’avance de sa mairie.
 
Khalifa Sall doit justifier l’utilisation des sommes d’argent décaissées dans le cadre de la gestion de cette caisse, indiquait vendredi le procureur de la République, Serigne Bassirou Guèye, lors d’une conférence de presse. 
 
Selon le Sud Quotidien, le responsable socialiste a contre-attaqué dimanche en rencontrant à son tour les journalistes. D’après le journal, le premier magistrat de Dakar, attendu devant le juge d’instruction ce jour à 15h, ‘’a craché du feu sur une procédure entachée depuis le début par la violation manifeste de toute justice équitable’’. ‘’Khalifa charge et craque’’, affiche en Une le journal. 
 
A l’instar de Sud Quotidien, le quotidien Enquête relève que ‘’le maire de Dakar a fondu en larmes au moment d’évoquer sa mère malade’’. ‘’Khalifa craque’’, observe le journal dans sa manchette, ajoutant qu’il prévient que ‘’rien’’ ne le ‘’détournera’’ de son ‘’devoir de présenter une liste aux élections législatives’’. 
 
Vox Populi abonde dans le même sens. ‘’Khalifa Sall se défend, craque et fond en larmes’’, titre le journal.
 
Le quotidien L’Observateur s’attarde lui aussi sur cette séquence émouvante de la conférence de presse de Khalifa Sall, en évoquant ‘’les larmes du dépité maire de Dakar’’. 
 
Avec une bonne dose d’humour, Le Quotidien écrit en Une que ‘’Khalifa encaisse d’avance’’, relevant que le guide des moustarchdines, Moustapha Sy ‘’se dit être prêt à aller en prison avec lui’’.
 
‘’Serigne Moustapha Sy, un bouclier de Khalifa Sall’’, note de son côté WalfQuotidien, soulignant que le leader des moustarchidines ‘’se dit convaincu de son innocence’’.
 
L’As écrit pour sa part que ‘’Khalifa [est] prêt pour la prison’’, relevant qu’il ‘’s’est défoulé sur le procureur de la République et le régime de Macky Sall qu’il accuse de comploter pour museler un adversaire politique’’. 
 
La presse quotidienne évoque aussi l’accident meurtrier survenu près de Saint-Louis, après la collision tout aussi tragique survenu à Dinguiraye (Nioro), vendredi, après le Magal de Porokhane, dédié à Mame Diarra Bousso, la mère de Serigne Touba, le fondateur du mouridisme.
 
‘’Un week-end, 29 morts’’, relève La Tribune. L’Observateur précise qu’après les 14 personnes tuées vendredi dans le département de Nioro, 15 autres sont mortes samedi, près de Saint-Louis.

L’As précise à son tour que c’est un minicar qui a heurté un camion transportant du carburant. Deux des victimes ont été calcinées, selon le journal. 
 
Sur un tout autre plan, le Soleil rend compte de la tournée du président de la République, Macky Sall, dans le nord du pays.

Le quotidien national rapporte que le président Sall a lancé dimanche à Louga ‘’un programme d’assainissement’’ de 70, 8 milliards de francs CFA pour l’assainissement de 10 villes. Il s’agit de Dakar, Pikine, Rufisque, Louga, Tambacounda, Kaolack, Tivaouane, Matam, Saint-Louis et Touba.

ASG/MKB