La menace terroriste
APS
SENEGAL-BURKINA-ATTENTAT-REACTION

La menace terroriste "exige une plus grande coopération des pays de la région et du sahel" (Affaires étrangères)

Dakar, 14 août (APS) - La menace terroriste "exige une plus grande coopération des pays de la région et du sahel", souligne le gouvernement sénégalais après l’attentat qui a frappé Ouagadougou dans la nuit de dimanche à lundi.
 
"La menace terroriste qui n’épargne aucun pays exige une plus grande coopération des pays de la région et du sahel, pour y faire face", écrit le ministre sénégalais des Affaires étrangères dans un communiqué reçu à l’APS. 
 
Selon la même source, "le gouvernement du Sénégal a appris avec une grande consternation l’attaque terroriste intervenue au Burkina Faso hier soir".
 
Le gouvernement "condamne avec la plus grande fermeté cette attaque et exprime au Gouvernement et au peuple burkinabé frère sa solidarité agissante".
 
Le Sénégal, selon le ministère des Affaires étrangères, "reste engagé pour travailler dans le sens du renforcement de la coopération et de la lutte anti-terroriste".
 
Mexene Fenaiche, un Sénégalais d’origine libanaise, et épouse enceinte, de 5 mois font partie des victimes de l’attentat perpétré dimanche soir à Ouagadougou, au Burkina Faso, a appris l’APS auprès de leur famille.
 
Agé de 32 ans, le jeune Sénégalais, né Rebeuss à Dakar, gérait un grand magasin Orca dans la capitale du Burkina-Faso.
 
L’attaque qui a ciblé le restaurent ‘’Aziz Istanbul’’ a fait 18 morts et plusieurs blessés.

OID/ASB