La Maison de la Presse porte officiellement le nom de Babacar Touré
APS
SENEGAL-MEDIAS-INFRASTRUCTURES

La Maison de la Presse porte officiellement le nom de Babacar Touré

Dakar, 29 juil (APS) – Le chef de l’Etat a informé le Conseil des ministres, mercredi, sa décision de baptiser la Maison de la Presse au nom de Babacar Touré, fondateur et président du groupe Sud Communication rappelé à Dieu dimanche à l’âge de 69 ans, pour "offrir en exemple, le professionnel hors pair qu’il était, aux générations futures".

La décision de baptiser la Maison de la presse du nom du journaliste et ancien directeur du Conseil national de régulation de l’audiovisuel (CNRA) a été annoncée par Macky Sall, mardi, au moment de présenter ses condoléances à la famille du défunt à Ngaparou, localité du département de Mbour, ont rapporté plusieurs médias.

Selon le communiqué du Conseil des ministres, le chef de l’Etat, à l’entame de sa communication, a adressé, au nom de la Nation, ses condoléances les plus attristées à la famille de Babacar Touré, ’’à toute la presse sénégalaise, africaine et internationale (...)".

Babacar Touré, était le président Fondateur du Groupe Sud Communication, ancien Président du Comité national de Régulation de l’Audiovisuel (CNRA) et ancien Président du Conseil national de Transition de l’Analogique au Numérique (CONTAN). 

La Maison de la Presse dirigée par Bara Ndiaye a été construite entre 2007 et 2012 sous le régime d’Abdoulaye Wade, concrétisant ainsi une doléance du Syndicat des professionnels de l’information et de la communication du Sénégal (SYNPICS). 

Erigée sur la corniche ouest, elle a la forme d’un grand livre ouvert pour symboliser une grande bibliothèque de l’information et comporte huit niveaux (08 étages), avec un auditorium de 400 places, un restaurant, un cyber center, 45 chambres d’hébergement, une salle de conférence, lit-on sur son site Internet. 

L’infrastructure est présentée comme ‘’un espace de dialogue et de concertation offrant aux journalistes et aux techniciens de la communication sociale un cadre d’épanouissement et de travail’’. 

A ce titre, ajoute la même source, ‘’elle est chargée de contribuer à la promotion de la liberté de la presse, du pluralisme et de l’indépendance des médias ; de participer à faire de la presse sénégalaise une presse libre, crédible et responsable, d’offrir un espace de réflexion et de service pour les professionnels des médias, d’offrir un espace de liberté pour les professionnels de la communication sociale’’.

OID/ASB