La longue coupure d’électricité à la Une
APS
SENEGAL-PRESSE-REVUE

La longue coupure d’électricité à la Une

Dakar, 23 août (APS) – Les journaux reçus mardi à l’APS reviennent sur la longue coupure d’électricité survenue dans la nuit de dimanche à lundi et qui a affecté plusieurs zones du pays, dont la capitale.




’’L’incendie du poste électrique de Thiona a plongé Thiès, Dakar, Mbour et une partie de la sous-région dans le noir. Si le pire a été évité, par contre une partie du pays dont la capitale, s’est retrouvée dans une situation de black-out pendant près de 5heures. D’où les énormes désagréments causés pour la population en cette période de canicule’’, écrit Le Populaire qui titre ‘’Thiona brûle et déclenche un black-out’’.


Dans Enquête, le directeur général de la Sénélec explique que ‘’tout est parti d’un incident du poste de haute tension de Thiona à l’entrée de la ville de Thiès’’. Mouhamadou Makhtar Cissé a adressé ‘’un message d’excuse aux populations dakaroises et sénégalaises qui ont été impactées par cette longue coupure’’. Il s’exprimait, lundi, en marge de la cérémonie d’une campagne de prévention des risques électriques.


Selon le journal toujours, c’est un câble de distribution d’électricité du poste de transformation de Thiona, sis au quartier Ousmane Guèye à Thiès qui a explosé. Mais aucune perte en vie humaine n’a été enregistrée.


Pour L’Observateur, ce fut ‘’une nuit tout feu tout flamme’’. Dans le journal, un riverain témoigne : ‘’Je dormais. Je ne sais pas ce qui s’est passé ; tout ce que je sais, c’est que je me suis réveillé aux urgences de l’Hôpital régional de Thiès (…)’’.


Selon Le Quotidien, même si le patron de la Sénélec ‘’assume les défaillances du réseau’’, le black-out de plus de 3 heures ‘’vient de
crever la bulle d’euphorie créée par l’annonce de la nouvelle santé financière de la société’’. Sur la sécurité des installations électriques, le journal relève que 93% des établissements recevant du public ne sont pas aux normes.


Le Soleil annonce la signature d’un protocole d’accord entre l’Etat et les acteurs intervenant dans la commercialisation du riz. Les importateurs se sont engagés à acheter plus de 50. 000 tonnes de la production du riz local.


Dans sa livraison du jour, Le Témoin quotidien revient sur les affaires Pétro-Tim et Bictogo et titre : ‘’Retour sur des scandales +sobres et vertueux+’’. ‘’(…) sous le règne du président Macky Sall, nonobstant les slogans et autres discours sur la bonne gouvernance et les moyens institutionnels et législatifs mis en place, les autorités ne semblent guère s’embarrasser de transparence et de vertu dans l’adjudication des marchés publics. Du coup, cela fait longtemps que l’on est passé de la gouvernance sobre et vertueuse à la gouvernance sombre et tortueuse’’, écrit le
journal…

OID/ASG