La HASSMAR teste son dispositif de prise en charge d’incidents maritimes
APS
SENEGAL-SECURITE

La HASSMAR teste son dispositif de prise en charge d’incidents maritimes

Dakar, 25 juil (APS) – La Haute autorité de la coordination de la sûreté maritime et de la protection de l’enviroment marin (HASSMAR) a initié ce mercredi un exercice de simulation destiné à préparer les acteurs à faire face aux incidents maritimes, a constaté l’APS.
 
 
"Il s’est agi de mettre en situation un bateau en train de déverser quelques 1000 tonnes de sa cargaison et d’essayer de tester la réaction de l’Etat face à cet incident maritime" a expliqué le secrétaire général de la HASSMAR, l’amiral Aliou Moussa Sow ;


"C’est un exercice contre la pollution marine et pour la sûreté maritime pour renforcer la capacité des acteurs en prenant en charge toutes les dimensions" a-t-il dit en marge de l’exercice en salle.

"On a déclenché le Plan national de lutte contre la pollution marine (POLMAR), et mis en place un plan de crise pour gérer la situation dans le cas d’une évasion de multi-branches" a fait remarquer l’amiral Sow. 

L’exercice qui se fera sur deux jours va mobiliser plus de 170 participants issus des structures étatiques, des parties prenantes à l’action de l’Etat en mer et d’organismes privés travaillant dans les secteur maritime, lit-on sur un document remis à la presse.

Lequel informe que "l’exercice de demain vise justement à déclencher ces genres d’attaques à l’encontre des marins en mer et de voire la posture de l’Etat face à des incidents de ce genre".

Selon l’amiral Aliou Moussa Sow, "aucun pays n’est suffisamment outillé mais le Sénégal est entrain de mettre en cohérence son dispositif et se donne les moyens d’entraîner les acteurs". 

"Le Sénégal est résolument engagé dans la mise en cohérence de son dispositif de prise en charge des incidents maritimes et s’est doté d’un plan national d’intervention d’urgence en mer (PREMIUM)" a-t-il rappelé.

"Le PREMIUM est constitué de trois plans spécialisés que sont le SAR (Plan national de sauvetage en mer), le POLMAR (Plan national de lutte contre la pollution marine) et le plan national de sûreté maritime", a-t-il expliqué.

L’amiral Aliou Moussa Sow a en outre indiqué que "le POLMAR est un plan de prévention, de préparation à l’action et d’intervention à bon escient contre la pollution d’origine maritime ou thermique".

"C’est un plan qui date de plus de huit ans et qu’on essaie de tester régulièrement avec l’ensemble des parties prenantes y compris le secteur privé national", a-t-il ajouté.

"Quand la prévention ne peut pas empêcher l’incident il faut lutter avec la combinaison de moyens aériens, navals et autres équipements", a-t-il soutenu.

DS/PON