La future Ecole de cybercriminalité, ’’un élément concret’’ du Forum de Dakar, selon Sidiki Kaba
APS
SENEGAL-MONDE-SECURITE

La future Ecole de cybercriminalité, ’’un élément concret’’ du Forum de Dakar, selon Sidiki Kaba


Dakar, 1er nov (APS) – Le ministre sénégalais des Affaires étrangères, Sidiki Kaba, a présenté la future Ecole internationale de cybercriminalité, dont la pose de la première pierre est prévue mardi, comme un élément concret du succès du Forum international de Dakar sur la paix et la sécurité en Afrique.


La pose de la première de cette école internationale dédiée aux métiers et techniques de lutte contre la cybercriminalité se tiendra mardi, dernier jour du 5ème Forum international de Dakar sur la paix et la sécurité en Afrique.


‘’L’élément concret du Forum de Dakar, c’est que nous aurons une école de cybercriminalité. Elle va devenir une réalité. Il y a donc un pas de franchi. Elle aura une vocation régionale’’, a expliqué jeudi Sidiki Kaba au cours d’une interview avec des médias du service public.


L"idée d’ouverture cet institut de cybersécurité avait été agitée lors de la première édition du Forum de Dakar. Le projet avait ensuite été confirmé en marge de la quatrième édition par le ministre français des Affaires étrangères Jean Yves Le Drian.


‘’La cybercriminalité est la nouvelle menace qui pèse sur la stabilité de nos Etats. Il s’agit de déceler principalement les acteurs de cette nouvelle forme de criminalité, d’y apporter des réponses. C’est en cela que le Forum de Dakar constitue un progrès assez important dans une réflexion action pour la paix et la sécurité sur le continent’’, a fait valoir le chef de la diplomatie sénégalaise.


‘’L’école est le fruit de la coopération entre la France et le Sénégal. Une coopération multiforme qui produit des résultats et la pose de la première pierre mardi en est une illustration’’, a-t-il insisté.


Quelque 600 participants sont attendus au cinquième Forum international de Dakar sur la paix et la sécurité qui s’ouvre lundi au Centre international de conférences de Diamniadio, dans le département de Rufisque, a notamment annoncé Kaba.


En plus du panel des chefs d’Etat qui se tiendra en présence du président de la République, Macky Sall, trois séances plénières sont prévues, assorties chacune de trois ateliers et d’une conférence.


Outre la séance plénière portant sur le thème "Droits humains, justice et libertés face aux enjeux sécuritaires", une deuxième séance plénière se focalisera sur la thématique "Enjeux de l’opérationnalisation du lien entre développement et sécurité durables".


Figure aussi au programme une réflexion sur les "Perspectives de coopération internationale dans la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent".


Trois conférences seront également au menu de la rencontre, dont celle portant sur le thème "Systèmes judiciaires et sécurité : quelles coopérations régionales et internationales ?".


Quant à la deuxième conférence, elle sera articulée autour du thème "Sécurité et développement en Afrique : quelles coopérations pour une paix durable ?".


La troisième conférence sera elle centrée sur la thématique "Réforme de l’Union Africaine et partenariats multilatéraux : comment faire évoluer les appuis aux opérations de paix africaines ?".


En somme, neuf ateliers sont prévus au cours de ce 5 ème Forum
international sur la paix et la sécurité, organisé par le ministère des Affaires étrangères, avec la collaboration scientifique du Centre des hautes études de défense et de sécurité et la Compagnie européenne d’intelligence stratégique (CESIS).

AKS/ASG